Trois gagnants et deux perdants dans l’actualité du jour

Il est temps de faire le bilan de ce lundi 9 mars. Suspension, corruption, harcèlement sexuel : voici les trois gagnants et les deux perdants de l'actualité du jour.

Gagnant #1 : Dilma Roussef

Toujours pas de procès : Dilma Roussef a bien raison de sourire.
Toujours pas de procès : Dilma Roussef a bien raison de sourire.

L’actuelle présidente du Brésil bénéficie d’un sursis. Le président du Congrès, Waldir Maranhao, a annulé ce lundi 9 mai le vote des députés, censés statuer sur la destitution de Dilma Roussef.

Elle est accusée d’avoir maquillé les comptes publics en 2014, afin de minimiser le déficit public du gouvernement avant l’élection présidentielle. L’annulation de ce vote empêche l’ouverture d’un procès, qui aurait mis la présidente à l’écart du pouvoir pendant six mois.

Gagnant #2 : Le groupe TF1

13211101_10209449937309537_1102528246_o

Sur le marché des transferts du petit écran, la première chaine vient de frapper un grand coup. Coup double, même. Ce matin, Yann Barthès, présentateur du Petit Journal sur Canal Plus, annonce via l’AFP son départ de la chaîne cryptée pour TF1. Il va animer une émission hebdomadaire sur la chaîne et une quotidienne sur TMC.

Deuxième recrue, annoncée également cet après midi par TF1, Yves Calvi. Le journaliste qui anime quotidiennement l’émission de débat C dans l’air sur France 5 va rejoindre LCI. Selon le Figaro, il se verra confier une tranche de fin de journée.

Gagnant #3 : Les pro-UE du Royaume-Uni

“La Grande-Bretagne a besoin de l’Union européenne pour combattre l’Etat islamique et se protéger de la Russie, qualifiée de “nouveau belligérant”, a déclaré lundi le Premier ministre britannique, David Cameron. Un soutien de poids pour les pro-UE, à moins de deux mois du référendum du 23 juin sur le maintien du pays au sein de l’UE.

A en croire les derniers bookmakers, le Brexit n’est donné gagnant qu’à un contre quatre.

Perdant #1 : Michel Platini

13147534_10209805284117792_3344880252578763590_o
Michel Platini mis sur le banc de touche.

Le Tribunal arbitral du sport (TAS) a confirmé ce matin la suspension de Michel Platini de toute activité liée au football pendant quatre ans. Une durée certes amoindrie — sa suspension devait initialement durer six ans — mais qui force tout de même Michel Platini à démissionner de la présidence de l’UEFA. C’en est fini de ses espoirs d’assister à la cérémonie d’ouverture de l’Euro 2016. Dire qu’il y a huit mois, il était donné favori dans la course à la présidence de la FIFA.

Perdant #2 : Denis Baupin

Denis Baupin est mis en cause depuis ce matin par Mediapart et France Inter. Huit femmes, dont quatre élues écologistes, l’accusent de harcèlement et d’agressions sexuels.

Il a démissionné de son poste de vice-président de l’Assemblée nationale. Sa femme Emmanuelle Cosse, ministre du Logement, est accusée par un député vert d’avoir été au courant.