LCI, un Phénix cathodique

 

Lundi, LCI a annoncé la venue la saison prochaine de l’animateur phare de France 5, Yves Calvi. Une étape supplémentaire pour une chaîne qui renaît de ses cendres.

Été 2014. Dans les locaux de LCI à Boulogne Billancourt, un doute plane. La chaîne pourrait fermer en décembre. C’est sa grande sœur TF1 qui a émis cette option. En cause, les mauvais résultats financiers de la doyenne des chaînes d’information continue, qui a été lancée vingt ans avant. Chaque année, les pertes sont colossales, autour de 8 millions d’euros.
Finalement, la chaîne survivra après une décision du Conseil d’Etat. Le 6 février dernier, ce dernier avait confirmé la diffusion en gratuit de la chaîne. Les dirigeants de TF1 avaient menacé de cesser d’émettre la chaîne d’information si elle n’accédait pas au gratuit.

Depuis, LCI est de retour dans le jeu et la stratégie mise en place par Gilles Pélisson, le nouveau PDG de TF1, porte ses fruits.

. Le passage au clair, un moteur certain pour les audiences

Dans la nuit du 4 au 5 avril dernier, la télévision française connaît un bouleversement double. La TNT fait sa mue et passe en Haute Définition et voit apparaître une nouvelle chaîne dans son bouquet gratuit. LCI émettra désormais en clair.

Un peu plus d’un mois après, le passage au clair porte ses fruits. De 0,1% d’audiences avant le 5 avril, la chaîne a drainé un public plus large : 0,3% d’audiences, fin avril, lors des derniers résultats publiés.

Une augmentation significative. À tel point que le concurrent BFM TV, qui a perdu 0.4 % d’audiences sur la même période, a accusé LCI de lui avoir « volé » ses parts d’audiences.

. Des grands noms

L’arrivée d’Yves Calvi la saison prochaine s’inscrit dans une logique plus large de la chaîne. Proposer à l’écran des visages connus de manière à fidéliser l’audience.
Parmi les 300 journalistes que compte l’antenne, plusieurs noms ont déjà fait leurs preuves ailleurs. Yves Calvi donc – qui présentera une tranche d’information quotidienne en fin de journée. Audrey Crespo‐Mara, joker de Anne Claire Coudray à la présentation du journal de TF1 le week‐end. Ou encore Arlette Chabot, l’ancienne directrice de l’information de France Télévisions.

. Stratégie économique et diversité des programmes

La Chaîne Info (le nom complet de LCI) avait parié sur une hausse des audiences.
Une anticipation qui lui a permis de doubler les coûts de ses plages publicitaires dès le 5 avril, s’assurant ainsi des revenus plus importants.

Autre stratégie mise en place par les patrons : la diversification des programmes. LCI s’est acquittée des droits TV pour les courses hippiques et le Quinté +.
Et Gilles Pélisson, le PDG de TF1, l’assure, cette décision a eu un impact sur les audiences.

Reste à savoir si le pari lancé par les dirigeants de la chaine va s’avérer payant, alors que la concurrence va encore s’accentuer dans le secteur des chaînes d’information en continu. France Tv Info, une chaîne du service public, verra le jour à la rentrée prochaine.