Une attaque au couteau en Allemagne fait un mort et trois blessés

Un mort et trois blessés graves. C’est le bilan provisoire d’une attaque au couteau dans une gare ferroviaire à proximité de Munich, en Allemagne. Selon les premiers éléments de l’enquête, la piste « islamiste » est privilégiée.

« Un homme a distribué des coups de couteau autour de lui ». Ce matin, peu avant cinq heures, un Allemand de 27 ans a fait irruption dans la gare de Grafing, près de Munich. L’agresseur aurait crié « Allah Akbar » («Allah est grand »), selon plusieurs témoins, avant de tuer une personne, un homme âgé d’une cinquantaine d’années, et d’en blesser trois autres.

L’homme a été arrêté par les forces de l’ordre peu après cette attaque. Les raisons du drame ne sont pour l’heure pas définies, mais un porte-parole du parquet évoque un mobile « a priori islamiste ». La police s’est elle contentée de déclarer qu’elle envisageait un mobile « politique ».

Le terroriste présumé, « un jeune homme », est actuellement interrogé par les enquêteurs allemands. Selon plusieurs sources, il « n’est pas très coopératif ».

Il s’agit de la troisième agression de ce genre en Allemagne depuis septembre. L’organisation Etat islamique (EI) avait appelé en août 2015 à commettre des agressions solitaires au couteau en Allemagne. Le pays est pour l’instant épargné par des attaques djihadistes de grande ampleur ampleur comme à Paris ou Bruxelles.

Le mois dernier, une adolescente de 15 ans, ressortissante germano-marocaine, a grièvement blessé un policier dans la gare de Hanovre à l’occasion d’un contrôle de routine.

En septembre dernier, un Irakien de 41 ans, en liberté conditionnelle, a été tué par la police après avoir blessé une policière à Berlin. Là aussi, l’arme utilisée par l’agresseur, Rafik Youssef, était un couteau.