Money Monster : Jodie, Julia et George sont dans un studio

Money Monster était présenté dans la matinée sur la Croisette. Le film très attendu, brille par son casting et son scénario.

 

Gros succès dans la salle Lumière ce matin pour la projection du film de Jodie Foster. “Money Monster ” était présenté à la presse, hors compétition, avant une montée des marches historique. La première de Julia Roberts sur le tapis rouge.

La spécificité du film réside avant tout dans l’originalité du scénario.

Lee Gates, alias George Clooney, est la star de l’émission de télévision satirique « Money Monster », réalisée par sa fidèle collaboratrice Patty Fenn, jouée par l’actrice américaine Julia Roberts. Sur le plateau de l’émission, l’animateur ne lésine pas sur la mise en scène, apparaissant déguisé en boxeur ou en rappeur pour donner ses conseils. Quelques semaines avant que ne démarre l’action, il a conseillé à ses fans de miser sur une société, IBIS, en assurant que c’était un placement plus sûr que les bons du Trésor. Hélas pour les épargnants qui l’ont cru, l’action s’est effondrée peu après : 800 millions de dollars se sont évaporés en une séance.

Lors de l’émission suivante, un livreur surgit sur le plateau avec, à la main, un revolver et deux colis. Dans l’un d’eux, un gilet bourré de Semtex qu’il demande à Lee Gates d’enfiler. Le jeune homme, Kyle Budwell, Jack O’Connell dans la vie, très excité, explique à Lee Gates qu’il a misé toute sa fortune, soit 60 000 dollars hérités de sa mère, avant de tout perdre par sa faute. Le début d’un bras de fer entre le preneur d’otages et la boite qui produit l’émission.

Le scénario est un hommage à un classique du cinéma américain,  « Une après midi de chien », sorti en 1975.

https://www.youtube.com/watch?v=D6ordvPpnxs

“Money Monster” marque aussi le grand retour de Julia Roberts, au sommet de son art. L’actrice, immense star d’Hollywood dans les années 1990–2000, s’était un peu perdue dans la dernière décennie.
Après “Erin Brokovich”, le film qui lui avait valu un Oscar, elle a enchaîné les navets. “Mange, Prie, Aime” ou “Valentine’s Day” pour ne citer qu’eux. Dans “Money Monster”, elle renoue avec un rôle puissant et tout en justesse.

Le film sort jeudi en salles.