Baisse de 90 % des migrants arrivés en Grèce en avril

Frontex, l’Agence européenne pour la gestion de la coopération opérationnelle aux frontières extérieures des Etats membres de l’Union européenne, a annoncé vendredi 13 mai une baisse de 90 % des migrants arrivés en Grèce au mois d’avril, par rapport au mois de mars.

2 270 personnes y sont arrivés le mois dernier. En 2015, c’est le nombre de réfugiés qui arrivaient sur l’île de Lesbos certains jours. La Syrie est le plus pays le plus représenté, suivi par le Pakistan, l’Afghanistan et l’Irak.

La baisse s’explique par l’accord entre l’Union européenne et la Turquie sur la gestion du flux de réfugiés, et le durcissement des contrôles aux frontières de la Macédoine, explique Frontex.

Cette baisse fait de l’Italie le pays qui a accueilli le plus de migrants en avril avec 8 370. Le flux se tarit, en baisse de 13 % par rapport à mars, et de 50 % par rapport au même mois en 2015.

Malgré ces chiffres, l’accord entre l’UE et la Turquie est dans l’impasse : “Je ne suis pas très optimiste sur l’issue des discussions que nous avons eues aujourd’hui à Bruxelles. Il est essentiel que l’Union européenne trouve une nouvelle formule”, a déclaré le ministre des Affaires étrangères turc. Pour l’instant, l’accord conclu le 18 mars n’est pas applicable. Les eurodéputés refusent de l’adopter tant que la Turquie ne modifie pas sa loi antiterroriste. Erdogan en bloque l’approbation, considérant cette loi comme indispensable pour faire face au PKK, l’organisation kurde.