Far breton ou quinoa : le régime des politiques en campagne

Alors que la campagne pour la présidentielle de 2017 se profile, et que celle des primaires est déjà lancée, les candidats à la fonction suprême soignent leur image. Depuis quelques années, le régime alimentaire devient un ingrédient incontournable du marathon électoral.

François Hollande, Nicolas Sarkozy, Alain Juppé, Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen : tous ont déjà admis qu’ils surveillaient de près leur alimentation. Rien d’étonnant, surtout en période de campagne, puisqu’il s’agit de séduire, et de prouver que l’on est physiquement apte à exercer le pouvoir. Cette préoccupation ne semble toutefois pas s’appliquer partout, alors qu’outre-Atlantique, Donald Trump, avec ses 121 kg pourrait devenir le plus gros président de l’histoire des Etats-Unis (depuis Willam Taft, en 1909) s’il était élu.

En France, à quelques mois de l’élection présidentielle de 2017, chaque candidat a sa méthode pour garder la forme… et donner l’appétit de voter aux électeurs.

 

 

sarkoNicolas Sarkozy : privé de dessert

L’ancien président est un habitué des campagnes électorales, et surveille sa ligne en permanence. Cyclisme, course à pied : son goût pour le sport est toujours l’un des axes principaux de sa communication. Sur son site officiel, le candidat fait état de 1 800 km parcourus en un an, lors de ses séances de footing, 1 560 km à vélo, et plus de 71 000 km parcourus lors de ses déplacements. Depuis qu’il a 2017 en ligne de mire, le président des Républicains a également renoncé à l’alcool et au sucre. “Il s’interdit les desserts alors qu’il est gourmand”, confiait récemment l’un de ses proches au ParisienEn revanche, à la veille d’un rendez-vous médiatique important, comme le premier débat des primaires qui aura lieu jeudi sur TF1, Nicolas Sarkozy admet faire une entorse, et se prépare… avec une fondue savoyarde, son plat préféré.

 

https://twitter.com/RunnerLife35/status/767812490352820225

 

 

lemaireBruno Le Maire : pas d’alcool, du poisson et des fruits 

Avec plus de 380 déplacements au compteur depuis le début de la campagne des primaires, Bruno Le Maire a adopté une hygiène de vie proche de celle d’un athlète, c’est en tout cas ce qu’explique son entourage. Son régime alimentaire, rapporté par Le Parisien, est strict : pas d’alcool le midi, du poisson plutôt que de la viande, des pommes et des amandes pour les vitamines. Le normalien a toutefois avoué à Karine Le Marchand, dans l’émission Une Ambition Intime, qu’il s’octroyait un verre de vin presque tous les soirs, en rentrant chez lui. 

 

melenchonJean-Luc Mélenchon : moins de viande, plus de quinoa

Je ne peux pas commencer une campagne présidentielle en étant au maximum de mon poids”, expliquait Jean-Luc Mélenchon à Gala, au début du mois de septembre. Le candidat du Front de Gauche a donc décidé d’adopter un régime pauvre en protéines carnées, c’est à dire avec le moins de viande possible. Pour remplacer ces protéines, Mélenchon dit avoir “découvert le quinoa”, qu’il considère comme “la plante de l’avenir”. La graine de quinoa est effectivement parmi les plus riches en protéines de la planète (16 à 18%), et concentre également une forte teneur en fer, calcium, magnésium et phosphore. En 2012, au contraire, le tribun avait eu recours au régime Dukan, dans lequel les viandes maigres et la volaille occupent une place importante.

 


lepenMarine Le Pen : boissons amincissantes, graines de lin… et far breton

Dans l’émission Une Ambition Intime, diffusée sur M6 le 9 octobre, Marine Le Pen confiait à Karine Le Marchand sa recette de far breton aux pommes caramélisées. Pourtant, la présidente du Front national a probablement fait une croix sur les desserts depuis plusieurs mois. Si les proches de la candidate frontiste refusent le plus souvent de s’attarder sur son régime, Le Parisien révélait en juin dernier qu’elle “faisait attention” et avait déjà perdu 11 kg depuis le début de l’année 2016. Le magazine Closer précisait de son côté que la fille de Jean-Marie Le Pen avait notamment recours aux vertus anti-âge des graines de lin et aux boissons amincissante pour sculpter sa nouvelle silhouette.

 


juppeAlain Juppé : le vin, c’est fini

Réputé pour son côté bon vivant, Alain Juppé s’est lui aussi résolu à quelques privations depuis le début de la campagne des primaires. Comme la rapporte L’Opinion, le maire de Bordeaux surveille désormais son alimentation, et renonce au vin, afin de tenir le rythme d’un marathon médiatique effréné.

 

hollandeFrançois Hollande : pas de nouveau régime au programme

Si la perte de poids de François Hollande avant la campagne de 2012 était spectaculaire (il avait perdu 17 kg), il n’a pas prévu de remettre ça. L’actuel président ne compte plus sa minceur parmi ses priorités. Il n’a pas l’intention de se mettre à la diète. Le président a suffisamment à faire en ce moment pour ne pas avoir à gérer sa ligne”, a récemment expliqué l’un de ses collaborateurs à l’Elysée, dans les pages du Parisien.