Le plan de Najat Vallaud-Belkacem pour contrer les absences des professeurs

Najat Vallaud-Belkacem a annoncé mardi matin sept mesures pour lutter contre les absences de professeurs.

Depuis la rentrée, 5 000 journées de cours n’ont pas été assurées à cause de l’absence de professeurs non remplacés a recensé la FCPE (Fédération des conseils de parents d’élèves). Face à la pénurie des professeurs, Najat Vallaud-Belkacem a annoncé mardi matin sept mesures pour tenter d’améliorer la situation. Des mesures déjà connues, mais souvent passées aux oubliettes.

Selon les chiffres actuels, en moyenne 29 heures de cours ne sont pas assurées par élève et par an dans le secondaire (collège et lycée). En primaire, chaque élève manque par an 13 heures de cours à cause de l’absence de son instituteur.

capture-decran-2016-10-18-a-11-40-45

Parmi les mesures énoncées, Najat Vallaud-Belkacem a annoncé la mise en place pour la première fois d’un indicateur public sur l’absentéisme des professeurs, mis à jour chaque année, afin d’augmenter la transparence sur ce sujet.

D’ici la rentrée 2017, le dispositif vise à créer 5 000 postes de remplacements supplémentaires. Ils viendront s’ajouter au vivier de 50 000 professeurs remplaçants déjà en place.

capture-decran-2016-10-18-a-12-14-22

Un tiers des absences des professeurs étant liées à des journées de formation, des postes vont être créés exprès pour les remplacer ces jours-là. Sur la base du volontariat, le ministère souhaite que les formations soient organisées pendant les vacances scolaires et soient rémunérées en plus. Concernant les absences liées à la présence pour des oraux ou des jury, ces derniers se tiendront de préférence le mercredi après-midi afin de ne pas empiéter sur les heures de cours.

La gestion du remplacement

Le problème de non remplacement des professeurs absents est plus flagrant quand les absences sont courtes. En effet, quand elles sont longues, dans 97% des cas, une solution est trouvée. Dans le secondaire, seules 38% des absences de moins de quinze jours trouvent en revanche un remplaçant.

Afin de faciliter la recherche d’un remplaçant, le périmètre de recherche sera élargi au département, alors qu’il était auparavant limité à plus ou moins vingt kilomètres. Concernant la durée, “jusqu’alors, on avait des règles très compliquées, cloisonnées, où les enseignants étaient faits soit pour remplacer sur courte durée, soit sur longue durée”, a précisé Najat Vallaud-Belkacem sur RTL. Avant d’ajouter : “Ils ne pouvaient pas se remplacer les uns et les autres. Les parents voyaient alors arriver plusieurs remplaçants successifs dans la classe de leurs élèves. Ça, demain, c’est fini. Ce sera un remplaçant qui restera le temps dont on a besoin.”

Autre mesure, l’accompagnement des professeurs les “plus” absents sera accru, afin de trouver des solutions.

https://twitter.com/EducationFrance/status/788296289507119104

Enfin, le plan de la ministre de l’Education prévoit d’informer les parents d’élèves à partir de la rentrée 2017 sur les absences, leurs raisons et leurs modalités de remplacement.

Najat Vallaud-Belkacem a tenu a rappeler que malgré les apparences, les professeurs sont les moins absents des fonctionnaires. En moyenne, ils comptent 6,6 jours d’absence par an, contre 7,1 pour l’ensemble de la fonction publique.