Manchester City enregistre des revenus records

Manchester City a annoncé des résultats financiers records.

Bonne santé financière pour les Citizens. Pour la deuxième année consécutive, l’actuel leader du championnat de football anglais, Manchester City, a annoncé des revenus records dans un communiqué publié ce mardi.

Le club anglais a engrangé 391,8 millions de livres (environ 436 millions d’euros) lors de la saison dernière (2015–2016), soit 11% de revenus supplémentaires par rapport à l’exercice précédent.

A titre de comparaison le Real Madrid, l’un de ses concurrents sur la scène européenne et club considéré comme le plus riche du monde, a annoncé avoir généré 620,1 M EUR de revenus sur la même période, début octobre.

De bons résultats qui font oublier les déficits et les sanctions infligés par l’UEFA (les instances du football européen), en 2014. Le fair‐play financier, mis en place par l’UEFA en 2010, est un dispositif qui limite la capacité des clubs à avoir plus de dépenses que de recettes. Manchester City échappera aux sanctions, après avoir annoncé un bénéfice de 20,4 millions de livres (environ 22,7 M d’euros) la saison dernière.

Des droits TV en forte hausse

Cette bonne santé financière s’explique par une augmentation de 19% des droits TV. Ces droits sont versés aux clubs par les télévisions qui diffusent les matchs. 146,5 millions d’euros sont rentrés dans les caisses de Manchester City via ces droits.

La billeterie du stade, passée de 43 à 52,5 millions de livres (envion 58,6 M d’euros) et les revenus commerciaux, passés de 351 à 391 millions de livres, (environ 436,2 M d’euros) complètent les revenus du club.

De bons résultats sportifs

Selon le président du club mancunien, Khaldoon Al‐Mubarakon, la qualification pour les demi‐finales de la juteuse Ligue des champions la saison dernière, plus que sa 4e place en championnat, a constitué un moment clé dans le processus de développement du club.

“Je crois que la saison 2016–17 va constituer le début d’une nouvelle phase dans l’évolution de Manchester City”, a estimé M. Al‐Mubarakon, cité dans le communiqué. “Nous disposons de l’effectif, de l’entraîneur, et des infrastructures qui peuvent nous permettre de réaliser de grandes choses en Angleterre et en Europe dans les prochaines années”.