Mipcom: la France vend ses premiers programmes

Du 15 au 20 octobre, 14 000 participants internationaux provenant de 108 pays se réunissent à Cannes pour les Mipcom et Mipjunior, les plus grands marchés internationaux des programmes télé où plus de 5 000 acheteurs sont attendus. Dès les premiers jours, la France a vendu deux programmes à l’étranger.

Chaque année en octobre, l’univers de la télévision a le regard tourné vers Cannes, où des pays du monde entier font leurs achats pour remplir leur futur grille de programme. L’édition 2016 du Mipcom, commencée ce weekend avec le Mipjunior, a déjà été prolifique pour la France, qui a vendu pas moins de deux programmes: « Grizzy et les Lemmings », un cartoon produit par France 3 et une série franco-suédoise, « Jour polaire », avec Leïla Bekhti.

Le cartoon délirant de France 3, « Grizzy et les Lemmings » a été présenté au Mipjunior, le marché international des programmes pour enfants, qui a eu lieu ce weekend à Cannes avant l’ouverture lundi du Mipcom. Elle raconte les aventures de Grizzy l’ours et d’une bande de Lemmings insupportables qui tentent de cohabiter dans la maison d’un garde-forestier, perdue au beau milieu de la forêt canadienne.

La série d’animation sans dialogue a réussie à séduire avant d’être terminée. L’affrontement entre des rongeurs diaboliques et un ours mal léché a convaincu des diffuseurs américains, allemands et québécois. Le groupe américain Turner (CNN, Cartoon Network) le diffusera notamment sur sa chaîne Boomerang, le Canada sur Télé-Québec et l’Allemagne sur Super RTL.

France Télévisions a produit la première saison de cette série d’animation, en cours de réalisation entre Paris et Angoulême par les studios Hari. Les 78 épisodes de 7 minutes devraient être diffusées sur France 3 en 2017.

https://www.youtube.com/watch?v=OXMDSteMVWM

Une série française à l’honneur au Mipcom

L’ouverture du Mipcom ce lundi a également permis à la France de vendre une de ces séries. « Jour polaire » produite par Studiocanal, disponible sur Canal + dans les prochaines semaines, sera diffusée dans neuf pays. D’abord en clair sur SVT, la chaîne suédoise qui a coproduit la série, avant d’arriver sur VRT en Belgique, ZDF en Allemagne, HOT en Israël, ainsi qu’en Australie (SBS), en Norvège (NRK), au Danemark (DR), en Finlande (MTV3), au Benelux (Lumière) et en Islande (RUV).

Dans « Jour polaire », Leïla Bekhti joue un officier de police français qui enquête avec un inspecteur suédois (Gustaf Hammarsten) sur le meurtre d’un Français dans une ville près du cercle polaire. L’inspectrice arrive dans la petite ville de Kiruna en plein été polaire, quand le soleil ne se couche pas, l’occasion de réaliser un des premiers thrillers sans scène nocturne dans l’histoire du cinéma.

La France bat des record d’exportation

Plus généralement, la France exporte de plus en plus ses programmes télé à l’étranger. Un record a même été battu l’année dernière: selon les chiffres dévoilés par le Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC) le mardi 6 septembre, l’année 2015 a enregistré une forte augmentation des ventes. Soit 164 millions d’euros de recettes, porté par trois genres: documentaires (+ 6 % à 37 millions d’euros), fictions (+ 6 % à 41 millions d’euros) et animation (+ 12 % à 50 millions d’euros).

Parmi les œuvres françaises les plus vendues l’année dernière, on retrouve des séries d’animation comme « Les Chroniques de Zorro » (France 4), « Polo » (Piwi +) ou « Garfield & Cie » (France 3), des fictions à succès dont « Cherif » (France 2), « Un village français » (France 3), « Versailles » (Canal+) et « Engrenages » (Canal+) et des documentaires de qualité comme Après Hitler (France 2) ou Comment Jacques Jaujard a sauvé le Louvre (France 3)

Une tendance qui s’accentue depuis 10 ans. Aujourd’hui, la France est à la sixième place  mondiale au classement des exportateurs. Mais l’Hexagone reste encore loin derrière les États-Unis et la Grande Bretagne, les deux poids lourds internationaux.


Vincent Lamhaut