Nadal et Federer, le crépuscule des géants

Pour la première fois en dehors du top 4 mondial au classement ATP depuis plus de 13 ans, les deux légendes du tennis des années 2000 ont amorcé leur déclin.

Tous les deux out pour la fin de la saison, il faut se rendre à l’évidence, Rafaël Nadal et Roger Federer ne sont plus au sommet de leur art. Ils ne survolent plus le tennis mondial comme ils l’ont fait de 2005 à 2011, en dominant chacun leur tour la planète tennis et le classement ATP. Record, ils se sont affrontés 8 fois en finale de Grand Chelem.

Pas évident pour les amateurs de balle jaune de voir ces deux joueurs ne plus lutter pour la victoire finale, tant ils ont fait vibré les spectateurs et marqué l’histoire de leur sport. A eux deux ils ont remporté 31 titres du Grand Chelem — 17 pour le Suisse, record absolu, 14 pour l’Espagnol — et ont laissé à la postérité des duels de légendes, dont cette finale de Wimbledon 2008, considérée comme l’un des plus beaux affrontements que le tennis ait connu.

La fin d’une outrageuse domination

Un cogneur écossais du nom d’Andy Murray, un métronome serbe surpuissant répondant au surnom de Djoker, des blessures, l’âge et le temps qui passe, une nouvelle génération qui émerge… les facteurs qui expliquent la fin de ce mano a mano sont nombreux.

Les deux joueurs ont notamment vu leur saison se terminer pour cause de blessures, après Wimbledon pour le Suisse, depuis hier pour le Majorquin. Et l’Espagnol n’arrive pas à retrouver son meilleur niveau après plusieurs pépins physiques ces dernières saisons. Ceux qui se sont partagés la tête du classement ATP pendant plus de 5 ans, voient les premières places s’échapper et pour la première fois depuis des années le Masters de fin d’année — qui réunit les 8 meilleurs joueurs mondiaux — se déroulera sans eux.

https://datawrapper.dwcdn.net/2BXQl/2/

Un retour au plus haut niveau n’est pas encore à exclure

Le suédois Matts Wilander, ancien numéro mondial en 1988, pense d’ailleurs que Rafaël Nadal peut encore rebondir au plus haut niveau : “Ce n’est absolument pas la fin pour lui. Cela dépend de lui, beaucoup de joueurs arrêtent quand ils ne gagnent plus. Cela m’est arrivé, mais beaucoup de gens reviennent de façon soudaine pour gagner et être inarrêtables”.

Lors de l’inauguration, mercredi, de son Académie de tennis, à Manacor sur l’île de Majorque, Rafaël Nadal a en tout cas souligné avoir “encore de nombreuses années de tennis devant lui”.

Son invité du jour, Roger Federer lui a d’ailleurs rendu hommage : “Je ne sais pas comment cela va se passer quand je reviendrai mais tu l’as fait un million de fois, tu peux m’inspirer, c’est sûr. Tu reviens toujours avec facilité. Je sais que ce n’est pas facile mais la façon dont tu reviens à chaque fois dans le Top 10, le Top 5 ou même la place de n°1 mondial, je vais essayer de faire la même chose et de réfléchir là-dessus quand je reviendrai en janvier.”

https://twitter.com/WeAreTennisFR/status/789060411224121344?ref_src=twsrc%5Etfw

Federer est fini”. Depuis 2013, le refrain revient avec insistance chaque saison. Et pourtant, le Suisse, encore en demi-finale de Wimbledon cette année à près de 35 ans, distribue une leçon de longévité dans un sport où rares sont les trentenaires qui ont réussi la prouesse de dominer au plus haut niveau.

https://www.youtube.com/watch?v=4Nd5Q7cajSw

Ce sont de nombreux fans qui rêvent de voir se clore cette rivalité légendaire en beauté lors d’un dernier duel en finale de Grand Chelem, un dernier titre à Wimbledon pour l’un ou à Roland-Garros pour l’autre.

Et si les géants en avaient encore un peu dans la raquette pour leur offrir un dernier chapitre de toute beauté…