2016 : année meurtrière pour les migrants en Méditerranée

Ce vendredi, 1 400 migrants ont été secourus au large de la Libye. Cette opération menée par les ONG et les gardes-côtes italiens porte à plus de 7 000 le nombre de personnes sauvées de la Méditerranée au mois d’octobre. Hélas, le bilan des décès ne cesse lui aussi de s’alourdir.

L’opération, coordonnée par les gardes-côtes italiens et essentiellement assurée par des navires privés humanitaires, a permis de sauver 1 400 personnes des eaux. L’Argos de l’ONG Médecins sans frontières (MSF) a secouru vendredi 802 personnes retrouvées sur six canots pneumatiques et une barque en bois, tandis que le Responder du Moas a recueilli 432 passagers sur trois canots.

Depuis le début de l’année, plus de 3 000 personnes ont péri en tentant de rejoindre l’Europe par la mer, contre 2 926 l’an dernier à la même époque, selon l’Organisation internationale pour les migrations (OIM). Ce bilan laisse présager une hausse du nombre total de morts en Méditerranée sur l’année 2016 par rapport à 2015.

Avec l’AFP / Photo Aris Messinis