El Chapo : le seigneur de la drogue et roi de l’évasion fait encore parler de lui

Après deux évasions de prison au Mexique, celui qui a bâti un empire du crime dans son pays devrait être transféré dans une prison hautement sécurisée des Etats-Unis en début d'année 2017.

Joaquin Guzman Loera — de son surnom El Chapo (« le courteaud ») en raison de sa petite taille  — n’a pas fini de faire parler de lui. Ce mercredi , le juge en charge de son dossier, Vicente Bermudez, a été abattu d’une balle dans la tête, alors qu’il faisait son jogging. Ce jeudi, le Mexique a autorisé son extradition vers les Etats‐Unis.

La volonté du pays de se débarrasser du célèbre détenu s’est renforcée à la suite de ces deux évasions rocambolesques de prisons de sécurité maximale. Une débâcle des autorités mexicaines d’autant plus humiliante que le président Enrique Pena Nieto, dès son arrivée au pouvoir, s’était fermement engagé à neutraliser El Chapo, symbole de la criminalité organisée. L’homme doit toujours être jugé pour d’innombrables assassinats et enlèvements, blanchiment d’argent, et trafic de drogue.

Cela fait désormais près de quatre décennies que le criminel empoisonne la justice mexicaine. Passeur de drogue vers les Etats‐Unis dans les années 80, il avait fait décoller les chiffres du fameux cartel mexicain du Guadalajara, avant de se faire arrêter une première fois, en 1993. Comme le montre la chronologie ci‐dessous, les autorités n’étaient pas au bout de leur peine…