Pourquoi Andy Murray ne gagnera pas le Masters de Bercy

Il vient de gagner le tournoi ATP de Vienne contre Jo-Wilfried Tsonga. Il a remporté Wimbledon, a enchaîné les titres et les finales en 2016. Il est en passe de ravir la place de numéro 1 mondial à Novak Djokovic. Dans une forme olympique, l’Ecossais apparaît favori pour remporter le tournoi de Paris, et pourtant…

Cette semaine se déroule à Paris l’avant-dernier tournoi ATP de l’année. L’enjeu de la semaine est majeur : si Andy Murray gagne le tournoi (et que le Serbe n’arrive pas en finale), il ravira la place de Novak Djokovic à la première place du classement ATP. Les pronostics sont avec l’Ecossais, brillant cette saison sur toutes les surfaces, et grand vainqueur de Wimbledon. Mais il devra affronter plus de difficultés qu’il n’y paraît. Analyse en 4 points.

Djokovic sort ses griffes

En tête du classement ATP depuis le 7 juillet 2014, le Serbe n’a guère l’intention de se laisser détrôner, surtout juste avant la fin de la saison. Il a gagné les trois éditions précédentes, et a les faveurs du public français. Depuis sa victoire à Roland Garros, il s’est certes fait plus discret, battu à l’US Open et affaibli par une blessure. Il a aussi avoué jouer avec moins d’envie. En crise, Novak ? « Depuis Roland, il a perdu un match à Wimbledon, gagné à Toronto, été en finale à l’US Open et perdu un match à Shanghai. Ça ne fait pas beaucoup de défaites et je ne pense pas qu’il ait lâché cette fin d’année. […] Dès qu’il est motivé, il redevient extrêmement compétitif.», a déclaré aujourd’hui à L’Equipe le n°3 mondial Stan Wawrinka.

Un tournoi particulièrement important

Motivé, Novak Djokovic l’est très certainement pour Bercy. Il s’agit d’un des neuf Masters 1000, les plus gros tournois qui soient après les Grand Chelems. Le Masters 1000 de Paris est, de plus, le dernier tournoi avant le Masters de Londres, grand rendez-vous du tennis au cours duquel s’affrontent les 8 meilleurs joueurs mondiaux. Pour certains joueurs comme Jo-Wilfried Tsonga, remporter Bercy est plus important que d’aller à Londres. Chaque année, le tournoi offre ainsi de belles performances, souvent pleines de surprises, avant de clôturer la saison 2016. Un haut niveau est attendu cette semaine, et aucune tête de série ne choisira d’économiser ses forces pour le Masters de Londres.

La surprise des outsiders

Le tournoi, habitué des surprises, pourrait aussi voir un outsider couronné. Le Français Lucas Pouille pourrait bien rafler le titre, pour conclure une saison fulgurante. A 22 ans, il s’est offert Rafael Nadal à l’US Open, et a remporté le premier tournoi ATP de sa carrière, le Moselle Open, le 25 septembre dernier. Le tournoi parisien est une occasion pour lui de remporter un nouveau tournoi à domicile et confirmer son statut d’espoir du tennis français. Le Belge David Goffin va également tout faire pour rattraper et devancer Thomas Berdych au score (ils ont seulement 190 points d’écart). En effet, s’il lui rafle la huitième place au classement ATP, il sera qualifié pour le Masters de Londres, auquel il n’a encore jamais participé.

Le désamour du public français

Les Français ne portent pas beaucoup Murray dans leur cœur, et ils lui ont fait savoir à de multiples reprises. L’Ecossais s’est souvent fait huer à Roland Garros lorsqu’il affrontait des joueurs français. Lorsqu’il perd un match, Andy Murray a tendance à changer de comportement. Il se déconcentre, apparaît agacé, râleur, et il le fait bien comprendre. Le public lui reproche son mauvais caractère, qui déstabilise parfois ses adversaires jusqu’à provoquer leur défaite. Une méthode qui lui vaut les critiques régulières — et parfois très poussées — des spectateurs français… Avoir le public contre soi sera un handicap supplémentaire pour l’Ecossais, qui pourrait affronter le chouchou des Français, Lucas Pouille, dès le 3e tour.