Valls taille son costume présidentiel en Afrique

Le Premier ministre Manuel Valls rentre aujourd'hui de sa tournée en Afrique. Un voyage qui lui a permis de témoigner plus que jamais de ses ambitions politiques, quitte à prendre une posture très présidentielle...

“Valls l’Africain”, c’est le surnom qu’a gagné le Premier ministre lors de son voyage de quatre jours en Afrique! Manuel Valls s’est positionné en homme fort, représentant de la France, à l’aube des élections présidentielles. Affublé d’un cognomen (surnom qualitatif donné aux hommes influents à Rome) par son homologue ivoirien Daniel Kablan Ducan, notre Scipion national a emprunté des accents chiraquiens. Honoré des propos du premier ministre ivoirien, il s’est exclamé “J’aime l’Afrique! On a besoin de l’Afrique!”. Impossible de ne pas penser à Jacques Chirac qui lors du 24 ème sommet France-Afrique avait fait une véritable déclaration d’amour au continent. “Vous le savez j’aime et je respecte l’Afrique”.

“Vous le voyez je suis avec les Français du Togo”

Manuel Valls, chef du gouvernement? très peu pour lui…Visite après visite, il s’est comporté comme un véritable chef d’état. Tant dans ses discours que dans ses actions. Au micro d’Europe 1, il a préféré plutôt que de répondre à la question “Êtes-vous toujours en colère contre le Président?”, s’ériger en représentant du peuple. “Vous le voyez je suis avec les Français du Togo”. Il avait exprimé en fin de semaine sa colère contre le Président, suite aux confidences faites à Davet et Lhomme dans “Un président ne devrait pas dire ça”. Une nouvelle liberté de ton qui l’émancipe petit à petit du carcan de Hollande.

© voafrique.com
© voafrique.com

Au cours de ses visites officielles, le Premier ministre n’était jamais loin des débats des prochaines élections. Son discours était déjà rodé, avant même de savoir si le Président sortant se représentera… “Si nous ne voulons pas connaitre un afflux de migrants qu’on ne peut pas supporter, nous devons aider l’Afrique à construire son avenir”, a ‑t-il confié hier soir sur France 24.

Petit voyage entre amis…

Manuel Valls accompagné de son épouse Anne Gravoin, était bien entouré. Il n’a pas hésité comme certains présidents à faire usage de privilèges régaliens! Il a invité à se joindre à son voyage “officiel”, deux amis, le journaliste Nicolas Domenach et Laurence Katché, la femme du musicien Manu Katché. Ces derniers ont donc voyagé aux frais du contribuable, selon Quotidien. Ils ont en plus été transportés dans des voitures officielles. Assez confortable quand on sait que le voyage coutait 2200 euros par tête pour les journalistes.

Un nouveau commandant en chef des armées?

Manuel Valls semble l’avoir oublié, mais commandant en chef des armées est le rôle du président, pas du premier ministre. Et pourtant, lors de ces quatre jours, il est apparu en véritable commandant! Tel François Hollande, il a passé en revue, vendredi dernier, les forces françaises Barkhane dans leur base de Gao, au Mali. Il a exprimé sa “fierté” aux soldats et s’est fait présenter les armes et les équipements des troupes. Il était accompagné du ministre de la Défense Jean-Yve le Drian.

Le Premier ministre a pu mettre en avant pendant tout son séjour les qualités qui le rendraient légitime à occuper la fonction présidentielle. Il incarnait avec son épouse à ses côtés, les valeurs familiales, rappelant ainsi qu’il n’est pas seul dans l’exercice de ses fonctions. Il n’a pas hésité à l’appeler “son amoureuse” au micro de France Inter ce matin. Il s’est aussi positionné en leader en rencontrant les militaires français. Démarche particulièrement symbolique alors que la France est engagée aux côtés de la coalition internationale contre Daesh. Il a même créé des liens forts avec le Premier ministre ivoirien, au moment où la popularité du Président français est à l’agonie. Outils de communication calculés? Une chose est sûre, c’est que Manuel Valls a fait grande impression en Afrique. Il s’est posté jusque dans son discours de départ en véritable chef d’état. « Je repartirai demain en France avec cette force que donne l’Afrique, et dans l’Afrique, cette force que donne la Côte d’Ivoire ! »