[LIVE] Primaire de la droite : suivez en direct le deuxième débat

Suivez avec nous le deuxième débat de la primaire de la droite diffusé sur BFM TV, iTELE, RMC et Dailymotion. Les ateliers du CFJ analysent les enjeux et les discours des candidats en direct.

Restez avec nous pour décrypter en direct le deuxième débat des primaires de la droite opposant Alain Juppé, Nicolas Sarkozy, François Fillon, Bruno Le Maire, Nathalie Kosciusko Morizet, Jean-François Copé et Jean-Frédéric Poisson.

Pour rafraîchir le live, CLIQUEZ ICI

Fin de ce live. Merci de nous avoir suivi.

[23:23] Selon l’institut de sondage Elabe, Alain Juppé a été le candidat le plus convaincant ce soir auprès de l’ensemble des français. Auprès des sympathisants des Républicains, c’est Nicolas Sarkozy selon les sondés. Progression de François Fillon à noter qui est en forte hausse de 8 points.

[23:16] Fin du deuxième débat de la primaire de la droite. Le prochain et dernier débat aura lieu le 17 novembre sur France 2.

[23:14] Le mode d’emploi de la Primaire de la droite pour savoir comment voter ici.

[23:12] Vous pouvez comparer les programmes des candidats à la primaire en cliquant ici.

[23:07] Petit tacle d’Alain Juppé contre Nicolas Sarkozy pour clore l’émission : “Je ne suis pas homme à changer tous les six mois”. Bruno Le Maire termine avec un trait d’humour : “Je suis le dernier à m’exprimer mais il parait que les derniers seront les premiers”.

[23:04] Nous arrivons à la conclusion du débat.

[23:00] Nicolas Sarkozy propose le service militaire pour les décrocheurs alors que Jean-Frédéric Poisson est “contre l’entrée des contraintes du marché économique dans l’école”.

[22:55] Jean-François Copé : “L’idée d’un rendez-vous républicain où chaque élève se retrouve dans sa classe avec la Marseillaise, le drapeau tricolore, l’uniforme, l’écusson de son collège.”

Retour sur le projet pour l’école des candidats de la droite avec cet article de Libération en cliquant ici.

[22: 45] Jean-François Copé fait rire l’assistance et twitter s’en moque.

https://twitter.com/AnthoGonzalez56/status/794300014659063808

[22:41] François Fillon refuse d’envisager la qualification de François Hollande au second tour à cause d’une violation du secret défense. Mais est-ce vraiment le cas ? Sarah Duhieu vous répond ici.

[22:38] Retour sur le débat du ni-ni avec un article des ateliers du CFJ résumant les positions de chacun des candidats en cliquant ici.

[22:34] Jean-Frédéric Poisson rappelle le mail envoyé par les équipes de NKM à Robert Ménard pour avoir son parrainage. Nathalie Kosciusko-Morizet répond que c’était une erreur à cause d’un mail groupé et qu’elle aurait refusé son parrainage.

[22:28] Jean-François Copé bafouille et confond François Bayrou et François Baroin en disant “François Bayroin”. Nicolas Sarkozy avait fait le même lapsus.

[22:27] Jean-François Copé rappelle le soutien de François Baroin aux municipales à François Bayrou alors qu’aujourd’hui il est un soutien de Nicolas Sarkozy. C’est vrai.

[22:25] Retour sur le rôle de François Bayrou dans la primaire de la droite avec l’article de Camélia Echihab en cliquant ici.

[22:23] Bruno Le Maire renvoie Nicolas Sarkozy, Alain Juppé et François Fillon à “la vieille politique” en rappelant qu’ils étaient au gouvernement en 1995.

[22:18] Passe d’armes entre Nicolas Sarkozy et Alain Juppé sur le soutien de François Bayrou donné au maire de Bordeaux.

[22:08] Bruno Le Maire parle d’envoi de troupes en sol en Libye ce qui faux puisque seulement des forces spéciales ont été envoyées là-bas. Alain Juppé ne s’est pas privé de lui dire.

[22:06] Reportage sur le voyage de Jean-Frédéric Poisson en Syrie pour rencontrer Bachard El-Assad.

[22:01] François Fillon souhaite rendre les français combattants pour Daesch apatrides. Il a déclaré : “Créer des apatrides ? ça ne m’empêchera pas de dormir». Mais cette mesure est difficilement applicable comme nous l’explique Serge Slama, maître de conférences en droit public sur Slate.  

[21:56] Jean-François Copé s’oppose à Bruno Le Maire : “Moi, je ne pense pas à la formule d’une juridiction d’exception, ça c’était l’époque de l’OAS, c’était un autre temps.”

[21:50] “La justice d’exception” prônée par Bruno Le Maire en permettant “aux juges d’interpeller de manière préventive toute personne qui pourrait passer à l’acte sur notre sol. Interpeller mais aussi expulser automatiquement tout ressortissant étranger qui s’apprêterait à commettre un acte terroriste sur notre sol”  existe déjà selon la journaliste aux jours, Camille Polloni.

[21:45] Jean-Frédéric Poisson veut rétablir un service militaire national universel obligatoire.

[21:42] Nicolas Sarkozy veut baisser la minorité pénale à 16 ans : “le problème dans les quartiers, c’est les mineurs délinquants. Et ce n’est pas parce que vous allez leur proposer un stage ou une animation culturelle que vous allez régler le problème. Je propose la suppression de l’excuse de minorité car elle est utilisé par les caïds”

[21:36] Alain Juppé veut créer 10 000 postes de policiers et 10 000 nouvelles places de prisons. François Fillon souhaite créer 16 000 places de prisons.

[21:33] Nicolas Sarkozy ne connait pas les règles de légitime défense selon le Monde.

[21:30] François Fillon est le candidat le plus mentionné sur Twitter selon le Figaro. Cette information confirme la bonne dynamique de François Fillon dans les sondages.

Relisez l’article de Nicolas Berrod sur les ateliers du CFJ sur François Fillon en cliquant ici.

[21:23] Jean-François Copé attaque les suppressions de postes de policiers durant le premier mandat de Nicolas Sarkozy : ““Il y a une erreur folle de commise : réduire de manière drastique les effectifs alors que la droite était au pouvoir. Nous avons diminué les effectifs entre 2007 et 2012, c’est un fait.”. Nicolas Sarkozy a répondu : «A l’époque, Jean-François Copé trouvait d’ailleurs qu’on ne réduisait pas assez les effectifs de la fonction publique». Nicolas Sarkozy rappelle qu’il a pris ces décisions avec François Fillon.

[21:20] Les décodeurs du Monde décryptent ce qu’est la présomption de légitime défense.

[21:14] Nicolas Sarkozy : “je ne suis pas sûr de refaire le grenelle de l’environnement”.

[21:10] Nathalie Kiosciusko-Morizet refuse de redevenir ministre de Nicolas Sarkozy :

Nicolas Sarkozy : “Je ne regrette pas ta nomination Nathalie, mais je suis pas sur de le refaire”

Nathalie Kiosciusko-Morizet : “tu n’en auras pas l’occasion”

[21:07] Alain Juppé confirme que Valérie Pécresse au poste de Premier Ministre est une possibilité. “L’idée d’une femme à Matignon me paraît tout à fait pertinente. Je m’engage à avoir un gouvernement paritaire car ça peut apporter beaucoup.”

Retrouvez l’article Adrien Beria sur Valérie Pécresse en cliquant ici.

[21:05] Nicolas Sarkozy j’engage à faire un seul mandat comme Alain Juppé.

[21:03] Jean-François Copé a dit une contre-vérité en expliquant que “la France était le premier hotspot d’Europe” selon 20 minutes. C’est la Grèce et l’Italie. Les hotspots enregistrent les migrants à leur entrée dans un pays pour les répartir.

[21:02] Selon les Décodeurs du monde, François Fillon s’est trompé en affirmant qu’une “immense majorité de personnes à Calais ne sont pas en réalité des demandeurs d’asile.”

[21:00] Passe d’arme entre Nicolas Sarkozy et Bruno Le Maire “Commence déjà par être élu, tu verras, c’est très difficile” attaque l’ancien Président.

[20:59] Bruno Le Maire s’oppose au mandat unique et rappelle les paroles non tenues de Nicolas Sarkozy “certains ont promis d’arrêter leur carrière politique” et d’Alain Juppé “ou de se consacrer à leur ville”.

[20:55] Nicolas Sarkozy oublie de compter François Hollande parmi les présidents de la République. Il n’y a pas eu six mais sept Présidents de la République.

[20:53] Nathalie Kosciusko-Morizet a attaqué Nicolas Sarkozy frontalement.

[20:51] Lapsus de Jean-François Copé : “il faut des ministres de gauche”.

[20:50] Bruno Le Maire veut être un “président honnête”. Il fait référence sans les citer aux affaires touchant Nicolas Sarkozy.

[20:48] François Fillon : “Le droit d’asile est aussi ancien que la chrétienté en France”.

[20:47] Libération a décrypté les contre-vérités de Nicolas Sarkozy sur les migrants. Lisez les désintox en cliquant ici.

[20:45] Le site des primaires ne fonctionnent pas.

[20:40] BFM TV propose le classement des candidats les plus recherchés sur Google.

[20:38] Nicolas Sarkozy : “Tout le monde ne peut pas connaître le dossier”. Nicolas Sarkozy répond aux attaques de Jean-François Copé. “Il faut, le 7 mai, aller en Angleterre et négocier avec Theresa May” a déclaré Nicolas Sarkozy alors que c’est lui qui a signé les accords du Touquet installant les contrôles aux frontières avec le Royaume Uni en France.

[20:36] Jean-François Copé attaque Nicolas Sarkozy en parlant “d’années d’hypocrisie”. Il cite le traité du Toucquet de 2003 décrypté par le Monde en cliquant ici.

[20:34] Jean-Frédéric Poisson : “La France est dans l’incapacité d’accueillir les migrants dans des conditions dignes et décentes”

[20:30] Début du débat.

[20:26] Les candidats sont en place.

[20:21] LCI revient sur les enjeux de ce débat pour chaque candidat.

Alain Juppé devrait continuer à ne pas prendre de risques pour se maintenir en tête. C’est le grand favori.

Nicolas Sarkozy devrait attaquer Alain Juppé pour essayer de rattraper son retard dans les sondages.

François Fillon espère continuer dans sa bonne dynamique pour rattraper Nicolas Sarkozy.

Bruno Le Maire a avoué être passé à côté du premier débat. Il mise donc tout sur celui-ci.

Nathalie Kosciusko-Morizet, Jean-François Copé et Jean-Frédéric Poisson vont tenter d’attirer l’attention car ils sont à la traîne dans les sondages. Ils ne veulent pas terminer dernier.

[20:10] Selon un sondage Odoxa, 72% des français pensent que Nicolas Sarkozy ne rattrapera pas son retard sur Alain Juppé.

[20:07] Découvrirez avant le coup d’envoi du débat les portraits des 7 candidats réalisés par les journalistes du Figaro.

[20:04] Selon le dernier sondage Opinion way publié aujourd’hui, Alain Juppé maintient son avance avec 40% des intentions de vote devant Nicolas Sarkozy à 26%. Les deux candidats perdent deux points sur un mois. François Fillon gagne 4 points (15%) et passe devant Bruno Le Maire (11%). Nathalie Kosciusko Morizet est à 4% devant Jean-François Copé et Jean-Frédéric Poisson à égalité à 1%.

[19:56] Les candidats sont tous arrivés au studio pour se préparer.

[19:51] L’AFP vous propose une infographie avec les infos essentielles à savoir avant le début de l’émission.

[19:45] Audience TV : le premier débat avait rassemblé 5,6 millions de téléspectateurs sur TF1. Les commentateurs avaient été unanimes le lendemain pour dire que les échanges avaient été assez ennuyeux sans grande surprise. Nous saurons demain en découvrant l’audience du débat de ce soir si les téléspectateurs sont revenus derrière leur écran.

[19:40] Découvrez le plateau du deuxième débat. Les places des candidats ont été tirées au sort.

[19:36] iTELE diffusera en direct le débat malgré la grève qui touche la chaîne depuis 18 jours. Aucune émission spéciale ne sera à l’antenne car Serge Nedjar craint une instrumentalisation de l’antenne par les journalistes pour parler des raisons de la grève selon le site puremédias.

[19:35] le deuxième débat sera présenté par Ruth Elkrief (BFMTV), Apolline de Malherbe (BFMTV) , Laurence Ferrari (iTELE) et Michael Darmon (iTELE).

[19:32] Les règles seront semblables au premier débat : les candidats auront une minute pour répondre mais ils disposeront d’une minute pour un droit de réponse soit deux fois plus qu’au premier débat. Il durera 2h30.

[19:30] H‑1 avant le début du débat. Il se déroulera en trois temps. Les candidats seront interrogés sur l’Europe, l’exercice du pouvoir, l’éducation et la sécurité.