Bob-emploi : la recherche d’emploi facile mais simpliste

Après une première journée d'essai, les avis entre utilisateurs et spécialistes sur le site Bob-emploi restent mitigés. Le lancement de cette plateforme permettant l'accompagnement de personnes au chômage, s'est fait avec un objectif : faire baisser le taux de chômage de « 10% ».

Êtes-vous à la recherche d’un emploi ? Seriez-vous prêt à déménager pour obtenir un poste ? Et pourquoi pas envisager une reconversion ? Ces questions ne sont pas posées par un conseiller de Pôle emploi, mais par le site Bob-emploi lancé mercredi. Son fondateur, Paul Duan, surnommé le « génie de la Silicon Valley », en est convaincu : grâce à sa nouvelle méthode d’accompagnement des personnes en recherche d’emploi, il pourra « économiser des milliards d’euros en frais opérationnel et réduire le taux de chômage en France de 10% ». Une promesse lancée alors que le taux de chômage est en hausse et s’élève à 10% pour l’ensemble du pays. Mais pour l’instant, la plateforme dite révolutionnaire se rapproche plus du coach en ligne que d’un Uber de l’emploi.

La collecte d’informations

capture-decran-2016-11-18-a-11-03-52

Le principe de Bob-emploi repose sur le big data. En clair, les fondateurs du site ont compilé des milliers de données pré-existantes dans les bases de Pôle Emploi et les interprète en fonction des données que l’utilisateur ajoute pour son compte. Ces données permettent de faire un état des lieux du marché que vous visez, et de faire le point sur votre situation personnelles. L’objectif ? Déterminer un planning d’actions personnalisées qui devraient vous permettre de décrocher un emploi plus rapidement, et plus facilement.

La procédure pour s’inscrire est simple : pas besoin d’avoir un compte sur le site de Pôle emploi, vous pouvez vous inscrire avec un compte Facebook ou Google+.

capture-decran-2016-11-17-a-18-35-37

Les premières informations à donner sont les mêmes que celles de votre CV : niveau d’études, permis, niveau en anglais et maîtrise des outils informatiques.

capture-decran-2016-11-17-a-18-36-50

C’est à partir de là que la partie coaching débute. Au lieu de se concentrer simplement sur vos compétences, Bob-emploi choisit de personnaliser au maximum les recommandations en posant des questions qui vous concernent directement. Ces questions se rapprochent de celles qu’un conseiller Pôle emploi pourrait vous poser en entretien.

Des données interprétées

Après avoir précisé le montant de salaire que vous visez et le type de contrat que vous souhaitez, Bob-emploi rassemble vos données pour créer quatre parcours censés vous aider dans vos recherches, et qui varient en intensité.

Vous êtes un étudiant fraîchement diplômé ? Bob-emploi vous suggérera d’améliorer votre CV et d’utiliser votre réseau.

capture-decran-2016-11-17-a-18-39-51

Vous êtes un ouvrier agricole avec plus de vingt ans d’expérience mais peu qualifié ? Le site vous propose aussi de « rendre votre CV plus percutant ». Mais aussi de penser à la formation, et de « garder votre moral au top ».

capture-decran-2016-11-18-a-21-03-31

Vous êtes un cadre technico-commercial et vous n’arrivez pas à trouver un nouvel emploi sur Paris ? Bob-emploi vous demandera… la même chose qu’aux cas précédents.

capture-decran-2016-11-18-a-21-11-08

« L’idée n’est pas de dire à un boulanger de faire plombier mais de donner les informations pour voir les métiers qui fonctionnent, pour faire comme si chaque chômeur était un expert du marché du travail »

Paul Duan à l’AFP

L’objectif de Bob-emploi est de proposer un suivi régulier, avec des missions à remplir au quotidien. « On peut tenir la main de chaque chômeur sur la durée. Parce qu’une recherche d’emploi dure douze mois en moyenne et qu’il faut garder le rythme, et le moral », a expliqué Paul Duan à l’AFP. En plus du suivi personnalisé, Bob-emploi peut vous afficher des métiers proches du vôtre afin de vous donner accès à plus d’opportunités. Mais aucune offre d’emploi directe ne vous sera proposée.

Les utilisateurs et les syndicats partagés

Difficile de déterminer les résultats d’une plateforme aussi récente. La facilité de l’inscription et la clarté des consignes reste un avantage, selon de nombreux utilisateurs qui ont vanté l’initiative sur Twitter.

Parmi eux, Ezriel, âgé de 30 ans et à la recherche d’un emploi dans la communication digitale. Celui qui a fondé Chomunity, un site de mise en relation de chômeurs isolés, avoue être enthousiaste au lancement de Bob-emploi. « J’ai commencé à l’utiliser hier et je trouve cette plateforme plutôt pertinente, dit-il. Selon le métier que tu veux exercer, ton expérience et l’état de ta recherche, le site te propose un plan d’action pour décrocher un emploi. »

Du côté des syndicats, on reste plus sceptique. Sur RTL, Jean-Charles Steyger, du syndicat SNU-FSU, majoritaire à Pôle emploi, a déclaré ne pas voir d’innovation sur cet outil. « Je constate que c’est un outil qui ne permettra pas à tous les chômeurs de bénéficier d’un appui. Je ne crois pas qu’un algorithme fasse baisser le chômage de 10%. » Paul Duan a lui-même admis que la baisse de 10% était un large coup de communication, dans les pages de Society. Mais il demeure pragmatique : « Mais même si on ne fait que 1%, c’est bien, non  ? »