À Paris, certains conducteurs bravent la circulation alternée

En ce troisième jour de circulation alternée, certains irréductibles parisiens ont décidé de se rendre à Paris malgré l'interdiction de circulation des véhicules aux plaques impaires.

Les véhicules s’enchaînent au carrefour de la rue de Chaligny et de la rue du Faubourg Saint Antoine, ce jeudi après‐midi. Parmi eux, beaucoup d’utilitaires. Ils font partie des rares véhicules à avoir le droit de circuler en pleine circulation alternée. Mais ce n’est pas le cas des véhicules légers dont la plaque est impaire, comme les voitures, motos, et scooters.

Xavier conduit un véhicule avec une plaque impaire. Au feu rouge, il s’explique : ” Je travaille dans le commerce et j’avais besoin de me déplacer aujourd’hui. ” Quid des transports ? ” Tout ce dont j’ai besoin est dans ma voiture “, se justifie‐t‐il. Et l’amende ? ” Tant pis pour l’amende, je la paierai “.

Pagaille dans les transports

Laurence a le même raisonnement. Cette francilienne donne des cours à domicile dans le 12e arrondissement jusqu’en banlieue. ” Je ne fais pas confiance aux transports en commun, c’est beaucoup trop la pagaille “, constate‐t‐elle. La conductrice fait allusion aux nombreux problèmes de transports rencontrés depuis le début du pic de pollution, notamment à la Gare du Nord et sur le réseau des RER et Transilien.

Mais tous les propriétaires de véhicules à plaque impaire ne sont pas des fraudeurs. Une conductrice pressée, croisée à un feu rouge de la rue de Chaligny, brandit sa carte d’invalidité quand on lui demande pourquoi elle conduit malgré sa plaque impaire.

Entre 15h et 15h35, sur un compte de 200 véhicules légers, 52 d’entre avaient une plaque impaire. Ce qui fait un pourcentage de 27% des voitures susceptibles de recevoir une amende, à cette heure‐là et au carrefour choisi pour le compte. Un chiffre à prendre seulement à titre indicatif, qui peut inclure les personnes détentrices d’autorisations de circulation, comme les personnes handicapées, les artisans ou encore les journalistes. La circulation alternée dans la capitale a été reconduite pour vendredi 9 décembre.