Primaire de la gauche : Cambadélis ne veut pas des petits candidats

Le premier secrétaire du Parti socialiste appelle de nouveau Jean-Luc Mélenchon et Emmanuel Macron à rejoindre la primaire de la gauche. Il a également annoncé l'exclusion de trois candidatures de dernière minute.

“Si nous sommes divisés, aucun candidat de gauche ou du centre gauche ne sera au second tour de la présidentielle. ” Le spectre d’un nouveau 21 avril inquiète Jean-Christophe Cambadélis, qui a décidé en conséquence d’éviter une multiplication de candidatures à cette primaire.

Le patron du Parti socialiste (PS) s’est donc adressé aux multiples candidats déclarés : ” Il ne serait pas illégitime que l’aile gauche du PS réduise un peu son offre. Quatre candidats pour une même ligne, ça fait beaucoup. ” Dans son viseur, les candidatures d’Arnaud Montebourg, Benoit Hamon, Marie-Noëlle Lienemann, et Gérard Filoche.

Le patron du PS a également annoncé le refus par la Haute autorité de la primaire des dernières candidatures. Trois sont donc exclus de la compétition. Il s’agit de Pierre Larrouturou pour Nouvelle Donne, Bastien Faudot pour le Mouvement républicain et citoyen, et Sébastien Nadot pour le Mouvement des progressistes. Pour Jean-Christophe Cambadélis, ” leur candidature se fait dans un cadre un peu précipité. Et leur désir de souscrire à la Belle alliance populaire est pour nous un tout petit peu tardif “.

Cette décision est en contradiction avec les règles de la primaire, qui indiquent que les candidats d’un mouvement autre que le PS peuvent se présenter sans les parrainages requis. Jean-Luc Bennahmias et François de Rugy, tous deux candidats pour des mouvements écologistes, sont, eux, autorisés à concourir. Le parti désire clairement éliminer les candidatures considérées comme fantaisistes et de dernière minute. Le premier secrétaire du PS s’en amuse : ” tout le monde veut en être mais la primaire de la gauche ce n’est pas open bar “.

Cambadélis compte tout de même ouvrir les portes du saloon à Mélenchon sur la gauche du PS, et à Macron sur sa droite : sinon, le candidat qui sortira des primaires de janvier serait encerclé. Lors de sa conférence de presse jeudi 8 décembre, Jean-Christophe Cambadélis a annoncé avoir envoyé une lettre à Jean-Luc Mélenchon et Emmanuel Macron ” pour leur demander de rejoindre la primaire de la gauche “.
” Je crois que c’est nécessaire au regard des enjeux pour le pays et pour la gauche. “, a ajouté le premier secrétaire du parti. Il souhaite également organiser un débat public avec les deux trublions à propos de leur refus de se soumettre à la primaire. Il insiste : ” Il faut mettre un peu d’ordre pour permettre à Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon d’y participer. ” Ce n’est pas gagné : Jean-Luc Mélenchon campe sur un refus obstiné de participer à la primaire, et Emmanuel Macron a réaffirmé sa volonté de ne pas y prendre part.