Le nouveau patron de l’ONU promet du changement

Intronisé lundi 12 décembre comme le nouveau secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres a reconnu les insuffisances de l'institution et l'a invitée à se "préparer à changer". 

Antonio Guterres est depuis lundi 12 décembre intronisé 9ème secrétaire général des Nations unies. ll succédera le 1er janvier au Sud-Coréen Ban Ki-moon. Lors d’une cérémonie à l’Assemblée générale de l’ONU, l’ancien premier ministre du Portugal a prêté serment puis affirmé que “l’ONU [devait] se préparer à changer”.

Il est temps pour l’ONU de reconnaître ses insuffisances et de réformer la manière dont elle fonctionne.” Le nouveau patron de l’ONU a évoqué trois axes d’action : le maintien de la paix, l’aide au développement durable et la gestion.

Evoquant la guerre en Syrie, il a affirmé vouloir “davantage de médiation, d’arbitrage et de diplomatie préventive”, et s’est dit “prêt à s’engager personnellement” si nécessaire.

S’est ensuivie une longue liste d’objectifs pour l’ONU : “une réforme globale de la stratégie et des opérations” en faveur de la paix et de la sécurité, “une meilleure coordination” entre les instances chargées de la lutte contre le terrorisme, une institution qui compte “davantage sur les personnes et moins sur la bureaucratie”, une meilleure communication… Le nouveau patron de l’ONU a du travail.