Les quatre informations à retenir du week-end

Voici les quatre informations à retenir du week-end :

Palmyre entre les mains de Daech, Alep en passe d’être repris par l’armée syrienne 

Les djihadistes de Daech ont lancé un assaut surprise qui leur a permis de reprendre la cité antique de Palmyre, dans le désert syrien, dix mois après en avoir été chassés. Les forces syriennes, épaulées par l’aviation russe, font tout pour reconquérir le site classé au patrimoine mondial de l’humanité. Ces forces sont également mobilisées pour reprendre la ville d’Alep, où des centaines de rebelles se sont rendus ces dernières 24 heures.  Des milliers de civils ont fui les derniers quartiers d’Alep-est encore tenus par les insurgés.

Près de 40 morts et 155 blessés après les attaques à Istanbul

Un double attentat a fait près de quarante morts et 155 blessés, samedi soir, dans un quartier touristique d’Istanbul en Turquie. Les attaques ont été revendiquées par un groupe radical kurde. A la suite de ces événements, l’aviation turque a conduit dimanche une série de frappes aériennes contre des positions appartenant au Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) dans le nord de l’Irak, détruisant une base et ses défenses. Par ailleurs, plus de 100 membres du parti prokurde ont été arrêtés par les autorités turques, hier.

Le méthane, plus néfaste que le CO2 

Ce week-end, la fin du pic de pollution a été annoncé à Paris. La métropole de Grenoble (Isère), elle, reste en alerte en raison d’un pic « préoccupant ». Elle reconduit aujourd’hui, pour le troisième jour, l’interdiction de circuler pour les voitures de plus de 20 ans. Des experts mettent cependant en garde sur la flambée des émissions de méthane, un gaz à effet de serre encore plus nocif pour le climat que le CO2,  qui risque de compromettre la lutte contre le réchauffement.

Peillon se lance officiellement dans la course pour la primaire de la gauche

L’ancien ministre de l’éducation, Vincent Peillon a officiellement annoncé sa candidature à la primaire de la Belle Alliance Populaire, hier soir sur France 2. Il assure avoir pris sa décision il y a une semaine et demie, le soir où François Hollande a annoncé qu’il ne briguerait pas un nouveau mandat. Il défendra le bilan du président de la République.