Suivez en direct le tirage au sort de la Ligue des Champions

Le Paris Saint-Germain et l'AS Monaco vont connaître leurs adversaires des huitièmes de finale, qu'ils affronteront en février. Tour d'horizon des tirages possibles.

Unai Emery et Leonardo Jardim vont retenir leur souffle, ce lundi midi à Nyon. Les entraîneurs du PSG et de l’AS Monaco savent que leur saison en Ligue des Champions peut basculer, selon l’identité de leur adversaire.

Vous pouvez assister à la cérémonie en direct par vidéo, à partir de midi, ou suivre notre live-tweet.

 

Les adversaires potentiels du Paris Saint-Germain 

Le tirage à éviter : FC Barcelone.

Même si les Blaugrana traversent une passe difficile, l’équipe entraînée par Luis Enrique reste un grand d’Europe. Et le trio offensif Messi — Suarez — Neymar peut faire trembler les supporters parisiens.

Les gros morceaux : Juventus Turin, Atlético Madrid, Borussia Dortmund.

Trois tirages difficiles pour l’équipe d’Unai Emery : la Juve règne en maître sur le championnat italien depuis cinq ans. L’Atlético de Madrid a pris pour habitude de briller en Ligue des Champions, atteignant la finale la saison passée. Et le Borussia Dortmund a fini premier de sa poule, devant le Real Madrid.

Le tirage-piège : Naples.

Beaucoup feraient sans doute l’erreur de sous-estimer le Napoli si le PSG tire l’équipe de Maurizio Sarri. Attention : les Partenopei déploient l’un des jeux les plus flamboyants de la Serie A, et disposent de sérieux atouts offensifs, comme Marek Hamsik ou le Belge Dries Mertens, auteur d’un triplé ce week-end.

Le meilleur adversaire : Leicester.

Le champion d’Angleterre a créé la surprise pour sa première saison européenne, en terminant premier de sa poule. Mais les Foxes sont à la peine en championnat, et semblent incapables d’atteindre leur niveau de la saison passée. Ils représentent sans doute le tirage le plus clément pour le PSG.

Les adversaires potentiels de l’AS Monaco 

Les tirages à éviter : Bayern Munich, Real Madrid.

Pas de chance pour les Monégasques : ils ont beau avoir terminé premiers de leurs poules, ils peuvent tomber sur des mastodontes du continent européen. Madrilènes et Munichois ont déçu dans leurs groupes, mais il faut clairement éviter de les affronter dans deux mois.

Le gros morceau : Manchester City.

Les hommes de Pep Guardiola marquent le pas par rapport à leur début de saison tonitruant, mais leur équipe est composée de stars et développe un jeu élaboré. Les Citizens ont été capables de battre le Barça, et disposent d’un des meilleurs entraîneurs du monde.

Le tirage-piège : FC Séville.

Certes, les Andalous ont peu d’expérience en Ligue des Champions. Mais ils sont rompus aux face-à-face européens, eux qui ont remporté la Ligue Europa ces trois dernières saisons. D’ailleurs, les hommes de Jorge Sampaoli ont éliminé l’Olympique Lyonnais en phase de poules.

Les meilleurs adversaires : Benfica et FC Porto.

Les deux équipes portugaises ne représentent pas des adversaires faciles, mais ils sont loin d’avoir impressionné en première partie de saison alors que leurs groupes étaient abordables. Et Leonardo Jardim, le coach monégasque, est habitué à jouter contre les grands clubs de son pays natal.