Soupçons de mariage arrangé : le clan Balkany secoué par une nouvelle enquête

Une enquête pour abus de faiblesse a été ouverte à la suite d'un mariage entre une employée municipale de Levallois-Perret et le propriétaire d'une parcelle, convoitée par un promoteur proche de Patrick Balkany.

Oubliez Marseille et “Plus belle la vie”. Les meilleures intrigues se passent à Levallois‐Perret. La commune des Hauts‐de‐Seine est de nouveau le théâtre d’une histoire rocambolesque, mettant en scène son maire et son épouse : Patrick et Isabelle Balkany. Une enquête pour abus de faiblesse a été ouverte mardi 13 décembre à la suite d’un mariage entre une employée municipale de Levallois‐Perret et le propriétaire d’un appartement. “Il y a des suspicions concernant ce mariage, qui nous ont conduit à ouvrir une enquête préliminaire en juin”, a indiqué le parquet de Nanterre.

Le marié, sexagénaire et veuf depuis deux ans, refusait de vendre son bien à une société immobilière. Cette société, dirigée par un proche de Patrick Balkany pour le compte d’un homme d’affaires de Dubaï, souhaite construire un immeuble à Levallois. Afin de lancer ce vaste projet immobilier, elle a besoin de la propriété de cet homme, ultime parcelle à acquérir.

En moins d’un an : un mariage, un divorce, et la vente de l’appartement

En juin 2014, un discret mariage avait été organisé entre le propriétaire récalcitrant et une employée municipale, rencontrée quelque temps plus tôt. Seules six personnes avaient assisté à la noce célébrée par Patrick Balkany, dont la première adjointe et épouse du maire, Isabelle Balkany, un conseiller municipal, et le mari d’une adjointe. La famille de l’époux n’est, elle, même pas au courant de la noce.

En février 2015, huit mois après le mariage, l’homme finit par signer la vente de son logement. Après la signature, le sexagénaire part vivre en Normandie. Le couple se sépare quelques mois plus tard, comme l’a révélé Franceinfo.

La famille du mari, qui avait appris son union a posteriori, a alors décidé de déposer plainte pour abus de faiblesse.

Tous les participants au mariage ont été entendus par la police judiciaire, dont Isabelle et Patrick Balkany. Tous contestent la théorie du mariage monté de toutes pièces. Contactée par franceinfo, la mariée conteste également l’accusation.

Il faut dire que le couple Balkany est un habitué des tourments judiciaires. Depuis 2013, Patrick Balkany est visé par plusieurs informations judiciaires notamment pour corruption passive, blanchiment de fraude fiscale, fraude fiscale et prise illégale d’intérêts. Son épouse a également été mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale. Pour une fois que le couple est tout blanc, il faut que cela concerne un mariage…