Affaire de la sextape : vers un procès pour Benzema et Cissé

La justice a validé vendredi l'enquête sur le chantage à la sextape contre Mathieu Valbuena. Elle a aussi demandé au juge d'instruction d'envisager une mise en examen de Djibril Cissé.

L’affaire du chantage à la sextape contre le footballeur Mathieu Valbuena n’est pas terminée. Ce vendredi, la chambre d’instruction de la cour d’appel de Versailles a demandé au juge d’instruction d’envisager une mise en examen de l’ancien attaquant de Liverpool, Djibril Cissé. Elle a également rejeté la requête des quatre suspects mis en examen, dont Karim Benzema, qui contestaient le procédé des écoutes téléphoniques entre un policier sous couverture et un des maîtres-chanteurs. Des décisions qui ouvrent la voie à un procès.

Nous sommes assez étonnés, parce que c’est une décision de rejet de nos demandes d’annulation de l’enquête”, a commenté Serge Money, l’avocat de Mustapha Zouaoui, l’un des cerveaux de l’affaire qui a secoué le football français. Il a également annoncé un pourvoi en cassation.

Karim Benzema est “résolu à continuer le combat”, a déclaré son avocat, Me Sylvain Cormier. “Nous allons tout faire pour démontrer son innocence”, a‑t-il ajouté, sans exclure l’éventualité d’un pourvoi en cassation.

La demande de mise en examen de Cissé pour complicité de tentative de chantage, formulée le 4 août, avait été refusée une première fois le 23 août par le juge d’instruction chargé de l’affaire, Le parquet avait fait appel de ce refus.

Djibril Cissé avait été placé une douzaine d’heures en garde à vue le 13 octobre 2015 dans les locaux de la police judiciaire de Versailles.