Alep : l’évacuation des civils est terminée, selon la Russie

L'évacuation des milliers de civils et de combattants a été suspendue à Alep vendredi. Une source du régime invoque le "non respect" de la trêve par les rebelles.

L’armée russe a annoncé vendredi que les opérations qu’elles menaient pour évacuer les derniers rebelles et leurs familles d’Alep étaient terminées, seuls restant, selon elle, des combattants “radicaux” désirant lutter jusqu’au bout.

“Des unités de l’armée syrienne poursuivaient la libération des quelques quartiers d’Alep-Est où se trouvent des radicaux”, a‐t‐elle encore précisé.

L’opération qui vise à évacuer civils et combattants avait été suspendue vendredi en fin de matinée par les forces du régime, selon une source de sécurité syrienne. La raison ? “Les hommes armés n’ont pas respecté les conditions de l’accord”, selon une source du régime proche des négociations. Toujours selon cette source, “les rebelles sont partis avec leurs otages”, des membres des forces pro‐régime qu’ils détiennent.

Des bruits de tirs et d’explosions ont été entendus ce matin dans le quartier de Ramoussa, au sud‐ouest de la ville, là ou se déroule l’évacuation. Des ambulances et des autobus ont quitté la zone sans passagers. Selon Staffan de Mistura, émissaire de l’ONU pour la Syrie, 50.000 personnes étaient toujours prises au piège jeudi dans les quartiers rebelles malgré l’accord d’évacuation.