Le Real de Zidane n’est plus invaincu, mais entre dans la légende des invincibles

La belle histoire du Real Madrid de Zinédine Zidane s’arrête là. Sèchement battus 2–1 par le FC Séville en Liga le 15 janvier dernier, les merengues restaient sur une impressionnante série de 40 rencontres consécutives (toute compétitions confondues) sans connaître la défaite.

 

Les records de légende

Invaincu depuis avril 2016, le club présidé par le sulfureux Florentino Perez est redescendu sur terre et va devoir batailler pour conserver sa première place au classement de la Liga. Le FC Séville, le Barça et l’Atletico Madrid menacent le trône du Real, qui doit vite oublier sa série d’invincibilité pour s’assurer le titre.

Si le record établi par le Real Madrid en Espagne impressionne, les hommes de Zinédine Zidane restent encore loin des illustres records établis par des équipes européennes de légende. Tour d’horizon du palmarès des “invincibles” historiques, toutes compétitions confondues.

 

Les “invincibles” en championnat

Les records d’invincibilité font parfois la renommée d’un club et l’inscrivent dans l’histoire. Les championnats nationaux réservent eux aussi de belles séries d’invincibilité et quelques surprises…

Liga (Espagne)

Tout peut arriver dans le football. On pourrait aisément penser que le record d’invincibilité en Liga soit détenu par le Real Madrid ou par le Barça. Mais il n’en est rien. C’est la Real Sociedad qui détient la plus longue série d’invincibilité en championnat espagnol. Pendant les saisons 1978–1979 et 1979–1980, les basques vont enchainer 38 matchs consécutifs sans défaite. Un record en Espagne que les deux ogres catalan et madrilène espèrent toujours briser.

Premier League (Angleterre)

En 2003, Arsenal est une équipe que toute la planète football envie. Vieira, Bergkamp, Henry, Pires… Les hommes d’Arsène Wenger sont à leur apogée et enchainent les victoires pour finalement décrocher le titre le 15 mai 2004 à Highbury, contre Leicester. Mais le coach alsacien demande à ses hommes de devenir “invincibles” et les exhorte de ne plus perdre un seul match pour parfaire leur série. Après 49 matchs sans défaite, Manchester United bat sévèrement Arsenal 2 buts à 0. Les Gunners crient au hold-up, les “frenchies” s’insurgent et le match s’achève par une bagarre générale. A l’anglaise.

Bundesliga (Allemagne)

Depuis le 28 octobre 2012, les bavarois croyaient que le Bayern Munich de Pep Guardiola était une machine indestructible. Un tank que rien ne pouvait arrêter. Une série d’invincibilité exceptionnelle de 53 matchs, initiée sous l’ère Jupp Heynckes puis portée par le technicien catalan arrivé à Munich lors de l’été 2013 a connu son terme, un soir de match contre le voisin bavarois Augsbourg. Les rouge et blanc s’inclinent 1–0 et la série s’arrête. Pour consoler Pep Guardiola, les joueurs décrocheront la Ligue des Champions en mai, en battant le Borussia Dortmund sur le score de 2–1, grâce à un Arjen Robben des grands soirs.

Ligue 1 (France)

Loin semble le temps où Paris rêvait plus grand. Du temps de Laurent Blanc, les parisiens survolaient la Ligue 1 et le spectacle était au rendez-vous. L’invincibilité des hommes de la capitale aura duré 36 matchs, étendus sur les saisons 2014–2015 et 2015–2016. Et c’est l’OL de Bruno Génésio qui vient surprendre Zlatan, Maxwell, Di Maria et consort en claquant le match d’une vie. Les lyonnais, “solides”, l’emportent 2–1 et Laurent Blanc sent déjà le vent tourner.

Les records mythiques en championnat