La France engloutie par les vagues de froid

Voici une semaine que la France, transie, s'est emmitouflée. Un "épisode de grand froid" a gagné le pays, faisant chuter le mercure sous la barre de zéro degré.  Pourtant, si incommodante soit cette semaine glaciale, il faut relativiser. On est loin des périodes catastrophiques de grand froid qui ont ravagé le pays, notamment en 1956 et 1985.

Mouthe, village le plus froid de France

En 1985, une vague de froid s’abat sur la France, faisant chuter le mercure bien au‐deçà des températures moyennes. C’est durant cet hiver historiquement rigoureux que Mouthe, petit village du Doubs, a acquis une notoriété dont certains habitants se passeraient peut‐être bien: c’est le village le plus froid de France. Les températures ont atteint -42°C pendant cet épisode de grand froid. Au gré des différentes vagues de froid qu’a connues la France, cette température n’a encore jamais été égalée.




1954: l’appel de l’abbé Pierre

Plusieurs hivers ont été rigoureux au point de marquer l’histoire. En 1954, l’abbé Pierre lance un appel aux Français, au nom de sa fondation Emmaüs. Un élan de solidarité vient se nicher au creux de la vague de froid qui a ôté plus d’une centaine de vies.

Crédits: Fondation l’Abbé Pierre

A travers les différents épisodes qui ont gelé l’Hexagone, certaines régions ont été davantage touchées que d’autres. La Lorraine en fait partie: à deux reprises, Nancy (Meurthe‐et‐Moselle) enregistre des records de froid épisodique avec -24,8°C et -17,9°C.