FACT‐CHECK. Un homme a‐t‐il brandi un drapeau de Daesh dans la rue après l’attentat sur les Champs Elysées ?

“Un islamiste marche dans une rue en France drapé d’un drapeau de l’Etat islamique. Et tout le monde s’en fout.” Ce commentaire du blogueur controversé Paul Joseph Watson a été retweeté plus de 11.000 fois depuis le 21 avril, date de sa publication sur le réseau social Twitter. Sauf que c’est faux. Explications.

  • Ce que dit le tweet

Ce message, qui comporte une photo censée confirmer son propos, laisse également entendre que la France fait preuve de “soumission” vis‐à‐vis de Daesh. On y voit un homme drapé de la bannière de l’Etat islamique (EI), qu’il porte autour de lui, au milieu d’une rue. Le timing de la publication, au lendemain de l’attentat sur l’avenue des Champs Elysées, pose question. Un policier y a été tué et trois personnes blessées.

  • Pourquoi c’est une “fake news”

S’il s’agit bien du drapeau de l’Etat islamique, la photo n’a cependant pas été prise le 21 avril, comme le suggère la date de publication du tweet.

La preuve : l’année dernière, la photo avait déjà été reprise sur des sites proches de l’extrême droite. Par exemple, dès juillet 2016 sur Boulevard Voltaire, créé par Robert Ménard (v. photo. Cliquer pour agrandir).

Capture d’écran du site Boulevard Voltaire (capturée le 24 avril 2017).

Contacté par le CFJ,Gabriel Robin, l’auteur de l’article de l’époque, la photo provient d’une manifestation pro‐palestinienne datant de 2014, à Paris.

Il ne s’agit donc pas d’une réaction post‐attentat. Quand cette photo a été prise, le groupe terroriste créé en 2012 n’avait encore commis aucun attentat en Europe, où le drapeau n’était encore connu que des spécialistes.