VIDÉO. Mélenchonistes, ils s’abstiendront au second tour

Ils ont voté pour le candidat de la France insoumise, Jean-Luc Mélenchon, au premier tour de l'élection présidentielle. Entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen, ils ont décidé de ne pas choisir et de s'abstenir dimanche 7 mai. Ils expliquent pourquoi.

Flavien en a marre de faire barrage à un candidat “du coup [il] ne votera pas” au second tour de l’élection présidentielle. Il avait voté Jean-Luc Mélenchon au premier tour. De son côté, Jonathan a l’impression de devoir choisir entre un candidat de l’immobilisme et un de l’extrémisme. Il ne se déplacera pas non plus. “Ce ne sont pas des idées qui me représentent.”

Nous avons rencontré ces jeunes place de la République à Paris, lundi 24 avril. Ils ont entre 18 et 25 ans et ont eu une journée pour réfléchir. Certains se sont résolus à faire barrage à Marine Le Pen, certains hésitent, d’autres ont déjà fait leur choix, celui de l’abstention, malgré la présence du FN au second tour. C’est le cas des jeunes interrogés dans la vidéo ci-dessous.

Dans sa première déclaration suite au premier tour le 23 avril, Jean-Luc Mélenchon a refusé de donner une consigne de vote. “Chacun et chacune d’entre vous sait en conscience quel est son devoir, s’est-il exprimé après les résultats, je n’ai reçu aucun mandat des 450.000 qui ont décidé de présenter ma candidature pour m’exprimer à leur place sur la suite. Ils seront donc appelés à se prononcer sur la plateforme et le résultat de leur expression sera rendu public.” En ligne depuis lundi, une consultation invite les insoumis à choisir entre Emmanuel Macron, voter blanc ou s’abstenir. L’option Marine Le Pen n’est pas proposée.

Une position bien loin de celle qu’il avait eu il y a quinze ans. En 2002, lorsque Jean-Marie Le Pen (16,88%) était arrivé au second tour face à Jacques Chirac (19,88%), Jean-Luc Mélenchon avait appelé à voter pour le candidat du RPR. “Quelle conscience de gauche peut accepter de compter sur le voisin pour sauvegarder l’essentiel parce que l’effort lui paraît indigne de soi ?”, avait-il déclaré dans une tribune au Monde à l’époque. 

Les insoumis le seront jusqu’au bout. Après les résultats du premier tour, un hashtag a fleuri sur Twitter : #SansMoiLe7Mai et s’est placé rapidement parmi ceux les plus utilisés.

La position floue de Jean-Luc Mélenchon après le premier tour en a surpris plus d’un. Pour l’instant, libre à ses électeurs de faire son propre choix. Le résultat de la consultation les aiguillera peut-être.

Louise Beliaeff — Manon David