FACT-CHECK. Emmanuel Macron : “Aujourd’hui, une peine de prison de moins de deux ans n’est pas appliquée”

Après Marine Le Pen, c'était au tour d'Emmanuel Macron de se présenter à "Élysée 2017", l'émission politique de TF1, ce jeudi 27 avril. L'occasion pour le candidat d'avancer une affirmation erronée concernant les peines de prison. Explications.

  • Qu’a dit Emmanuel Macron ?

Emmanuel Macron a avancé qu’en France, aucune peine de prison de moins de deux ans prononcée, n’était appliquée. Une affirmation répétée sur son compte Twitter :

  • Pourquoi c’est faux

Une vérité statistique implacable : selon les chiffres de l’administration pénitentiaire française, au 1er janvier 2016, environ 20 000 détenus purgeaient des peines inférieures ou égales à deux ans.

  • Explications

Depuis 2009 et la réforme pénale de Rachida Dati, il est vrai que tous les citoyens condamnés à moins de deux ans de prison ne sont pas écroués. En effet, ces peines sont systématiquement aménagées. Cela peut correspondre à de la semi-liberté (où le condamné bénéficie d’horaires de sortie pendant la journée) ou encore à un placement sous surveillance électronique.

Ainsi, la grande majorité des condamnés à moins de deux ans de prison purgent des peines alternatives. La peine est donc bien appliquée, mais aménagée.

Une dernière exception : les récidivistes ne bénéficient pas de ces aménagements de peine lorsqu’ils écopent d’une peine de plus d’un an de prison.