Dupont‐Aignan, Boutin, Garaud : l’auberge souverainiste de Marine Le Pen

En 2002, Jean-Marie Le Pen n'avait vu personne le rallier durant l'entre-deux tours. Cette année, signe de la réussite de la dédiabolisation du Front national, plusieurs personnes issues de la droite ont fait le choix de rallier sa fille. Le dernier en date: Nicolas Dupont-Aignan, qui a annoncé un accord de gouvernement ce vendredi soir. 

Le Front national enregistre des ralliements dans entre les deux tours de l’élection présidentielle. C’est une nouveauté. Le “cordon sanitaire”, entre la droite et l’extrême droite, voulu par Jacques Chirac ne tient plus.

  • Nicolas Dupont‐Aignan, double candidat à la présidentielle

- C’est qui ? Le dernier en date. Deux fois candidat à la présidentielle. Il a échoué juste sous la barre des 5% cette année.

- Pourquoi ? Souverainiste, Dupont‐Aignan porte depuis des années, comme Marine Le Pen, un discours critique sur l’Europe. Si la candidate du Front national gagnait le 7 mai, il serait le favori pour le poste de Premier ministre.

- Il a dit quoi ?

“Marine Le Pen n’est pas d’extrême droite pour moi”, a annoncé Nicolas Dupont‐Aignan, au JT de France 2. À l’issue d’un entretien qui aura duré tout ce vendredi après‐midi, le patron de Debout La France a signé un accord de gouvernement avec Marine Le Pen.

A lire: http://www.francetvinfo.fr/politique/marine-le-pen/presidentielle-je-soutiendrai-marine-le-pen-je-ferai-campagne-avec-elle-annonce-nicolas-dupont-aignan-sur-france-2_2166706.html

  • Marie‐France Garaud, une gaulliste historique

- C’est qui ? Pour les plus jeunes, pas sûr que ce nom résonne beaucoup. Pourtant, celle qui fut conseillère de Jacques Chirac dans les années 1960, est une figure historique du gaullisme.

- Pourquoi ? Souveraineté nationale. Souveraineté nationale. Souveraineté nationale. Elle est eurosceptique.

- Elle a dit quoi ?  Aujourd’hui, Marine Le Pen est la seule candidate qui n’est pas pieds et poings liés devant les Allemands. Manifestement, elle est la seule à avoir le tempérament pour rétablir la souveraineté de la France”, a‐t‐elle réagi dans une interview au journal Le Figaro.

Marie‐France Garaud parle souveraineté nationale sur le plateau de Ce soir ou Jamais.

  • Christine Boutin, la catholique anti mariage‐gay

- C’est qui ? Une des plus ferventes opposantes au PACS et au mariage pour tous. Elle a été présidente du Parti chrétien‐démocrate.

- Pourquoi ? Se présentant comme candidate de la famille, elle s’oppose au projet d’Emmanuel Macron sur ce thème.

- Elle a dit quoi ? “[Emmanuel Macron], C’est le libéralisme libertaire, c’est la mondialisation, c’est l’argent, c’est la banque”, au Figaro.

  • Richard Trinquier, Françoise Hostalier… Les élus méconnus.

- C’est qui ? Ce sont les premiers élus Les Républicains qui ont appelé à faire battre le candidat d’En Marche ! Françoise Hostalier a été Secrétaire d’Etat sous le gouvernement de Jacques Chirac et est ancienne député du Nord de 2007 à 2012.

- Pourquoi ? Attention moment House of Cards. Françoise Hostalier veut la victoire de Le Pen… pour que la droite gagne les législatives dans la foulée. Le choix de Richard Trinquier, maire de Wissous (Essonne), est plus idéologique. Il a parrainé Nicolas Dupont‐Aignan à la présidentielle et a tenu des propos islamophobes.

- Ils ont dit quoi ? Je veux “une cohabitation Le Pen‐Baroin” a déclaré Françoise Hostalier à la Voix du Nord.

Je ne m’abstiendrai pas non plus, je ne voterai pas blanc non plus, je voterai pour la France.” a écrit Richard Trinquier, dans un post Facebook, supprimé depuis. En 2015, il avait déjà écrit : “Je souscris pleinement aux déclarations de Marine Le Pen : “Il est indispensable que la France retrouve la maîtrise de ses frontières définitivement […] Le fondamentalisme islamique doit être anéanti.

Ces positions sont loin de faire l’unanimité à droite.