FACT-CHECK. Marine Le Pen a‑t-elle vraiment promis la retraite à 60 ans “dans deux mois” ?

Pendant le grand débat de l'entre-deux-tours, Emmanuel Macron a attaqué la candidate du Front national sur la question de la retraite à 60 ans. Il déclarait qu'elle avait changé plusieurs fois d'avis sur la date de mise en place de sa réforme. Dans deux mois ou dans cinq ans, qui a raison ?

 

Marine Le Pen a affirmé ce mercredi soir qu’elle ferait passer l’âge de la retraite à 60 ans avant “la fin du quinquennat”. Sur le sujet, elle hésite un peu, ne donne pas d’informations claires… Pourtant, selon Emmanuel Macron, elle avait promis de le faire dans les deux premiers mois après son élection.

Un point pour le candidat d’En Marche !, le 11 avril dernier, dans sa vidéo “Mes 10 mesures immédiates” postée sur YouTube, Marine Le Pen avançait : “Dans les deux premiers mois de mon mandat, je prendrai tout de suite dix mesures concrètes”, et la mesure numéro 6 consistait à rétablir la retraite à 60 ans avec quarante annuités de cotisations.

Pourquoi ce revirement ? Une raison, sans doute : le retour de la retraite à 60 ans avec quarante annuités de cotisations est la mesure la plus coûteuse du programme du Front national.