Avec Emmanuel Macron, la France élit le plus jeune président de la Ve République

La France a élu Emmanuel Macron, 39 ans, à la présidence de la République. Le candidat d'En Marche! a reçu 66,06% des voix contre Marine Le Pen avec 33,94%. C'est une réussite sans précédent dans l'histoire de la Ve République pour un homme que les Français ne connaissaient pas il y a trois ans.

Emmanuel Macron a été élu président de la République par les Français. Le huitième président de la Vème République cumule 66,06% des voix. Marine Le Pen, candidate du Front National, termine seconde avec 33,94% et un taux d’abstention en hausse, de 25,38%. Le Front National reste loin du pouvoir, même s’il a doublé son score par rapport à 2002. Jean‐Marie Le Pen avait obtenu 17,79% des voix face à Jacques Chirac.

La victoire d’Emmanuel Macron confirme tous les sondages publiés lors de l’entre-deux-tours. La dernière étude d’opinion le créditait de 63% des voix vendredi dernier (Ipsos pour Le Monde). Le fondateur du jeune mouvement En Marche!, qui a mené campagne sur un projet de renouveau politique, au‐delà de la droite et de la gauche, était arrivé en tête du premier tour le 23 avril avec 24,01% des votes exprimés.

Le nouveau président a tenu deux discours très différents, l’un très solennel à son QG, l’autre plus lyrique et rassembleur dans la majesté du Louvre. “C’est un grand honneur et une grande responsabilité, car rien n’était écrit, a‐t‐il exprimé à 21 heures, dans le XVème arrondissement de Paris. (…) Il est de ma responsabilité d’entendre tous les Francais, y compris les électeurs FN” et a adressé un “salut républicain” à Marine Le Pen.

Puis il a pris la direction de l’esplanade du Louvre pour un discours plus chaleureux et mis en scène, une heure et demie plus tard. Il est arrivé sur scène avec l’Hymne à la Joie en musique de fond, après une marche solitaire de deux minutes. Celle d’un homme seul au sommet du pouvoir. Devant ses électeurs conquis, il a assuré : “Je veux aussi, ce soir, avoir un mot pour les Français qui ont voté pour moi sans avoir nos idées. Je sais qu’il ne s’agit pas là d’un blanc‐seing”. Il a terminé son allocution, visiblement très ému, en disant qu’il servirait “avec amour” le peuple français avant d’entonner La Marseillaise, accompagné de sa femme et de sa famille sur scène.

Seulement cinq ans d’expérience politique

Dans la foulée d’un premier tour qui a balayé les partis de gouvernement de droite et de gauche, les Français ont élu un président de 39 ans, qui n’avait jamais été élu au suffrage universel auparavant dans sa carrière. Emmanuel Macron devient le plus jeune président de la République française, balayant Valéry Giscard d’Estaing élu en 1974 à 48 ans. L’expérience politique du diplômé de l’ENA (Ecole National d’Administration, promotion Léopold Sédar Senghor en 2004) ne se résume qu’à cinq ans d’activité. François Hollande l’a nommé secrétaire général adjoint à l’Elysée en 2012 avant de le promouvoir en 2014 au poste de ministre de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique. Une ascension fulgurante.

Dès lundi, le prochain président assistera aux cérémonies du 8 mai 1945 au côté de François Hollande. Il sera officiellement investi avant le 14 mai prochain, date d’expiration du mandat du futur ex‐locataire de l’Elysée. Les 11 et 18 juin prochains, les électeurs français se déplaceront pour élire leurs députés lors des élections législatives. Emmanuel Macron ne saura pas avant l’issue de ce scrutin de quels moyens il disposera pour que son gouvernement mène à bien son projet politique. Son Premier ministre reste pour l’instant inconnu. De gauche ? De droite ? Il a seulement annoncé que ce serait un homme ou une femme politique qui possède l’expérience d’une majorité parlementaire. L’état de grâce sera de courte durée pour Emmanuel Macron. Marine Le Pen a déjà appelé à la constitution d’une nouvelle force pour les élections législatives.