Macron, une image rentable ?

À peine élu président de la République, Emmanuel Macron fait déjà vendre. Médaille gravée, posters, T-shirts... Les "goodies" et autres produits dérivés à son effigie se multiplient.

 

Une pièce à l’effigie du plus jeune président de la République française a déjà été mise en vente, avant même la passation de pouvoir qui se tiendra dimanche prochain.

Sur le site de Trésor du patrimoine, la pièce Emmanuel Macron côtoie des médailles du pape François, de Charles de Gaulle ou encore de Napoléon. Ainsi que celles à l’effigie de ses prédécesseurs à l’Elysée.

 

Le Parisien, Le Figaro… Les publicités ont fleuri dans les grands quotidiens nationaux, annonçant “la pièce de l’année 2017 !” Une pièce dont le revers est orné du palais de l’Elysée, tandis que l’avers représente le profil du président. Des stocks de 980 exemplaires en or et de 4 900 exemplaires en argent seront disponibles, mais les pièces sont encore pour le moment en cours de frappe. Il ne sera possible de les acheter qu’à partir de fin juin 2017. Ces médailles auront un prix : 59 euros pour les pièces en argent, 280 euros pour celles en or.

Sur Ebay, Emmanuel Macron a également la cote. On peut y trouver de prétendus autographes de lui, sur des tracts ou des magazines, entre cinq et quinze euros l’exemplaire.

De même que de faux billets d’un dollar avec son visage à la place de celui de George Washington.

Un président qui fait le buzz

L’enseigne en ligne “T‑shirt corner” surfe sur la vague, en sortant un T‑shirt reprenant l’expression désuète “poudre de perlimpinpin”. Une allusion à la phrase prononcée par Emmanuel Macron pendant le débat télévisé du 3 mai qui l’opposait à Marine Le Pen.

“Le T‑shirt a été mis en ligne hier soir, et il a déjà très bien marché”, rapporte Mathilde, employée du site de commerce en ligne. Elle souhaite garder la confidentialité sur le nombre exact de T‑shirts vendus. Sur la page Facebook de l’e-shop, la photo du fameux T‑shirt a déjà récolté 26 000 mentions J’aime. “On a toujours été très réactifs à l’actualité, on aime bien reprendre ce qui a fait le buzz”, explique Alain Leyravoux, le co-fondateur du site. “On a réutilisé une punchline qui a été vue et revue sur les réseaux sociaux. Mais on est apolitiques !” prévient-il.

Il tient à nuancer l’effet Macron : “Je ne suis pas sûr qu’on puisse dire qu’il est bankable ou qu’il est devenu une égérie comme l’est Jacques Chirac, dont la vente des produits dérivés fonctionne très bien chez les jeunes entre 18 et 35 ans.”

T‑shirt corner n’est pas le seul, d’autres marques telles que Monsieur T‑shirt ont utilisé des photos de l’ancien président pour orner leurs vêtements. À voir si l’image d’Emmanuel Macron se vendra aussi bien que celle de son prédécesseur.