Oops ! Des candidats La République en marche investis sans leur consentement

Une dizaine d'erreurs s'est glissée dans la liste des candidats aux législatives de La République en marche. Certains n'avaient pas donné leur accord pour une investiture.

Après la conférence de presse de ce jeudi, on connait une partie des candidats investis aux élections législatives sous la bannière La République en marche.
La diffusion de cette liste a créé quelques surprises. Certaines personnalités n’avaient même pas souhaité être candidat.

  • Mourad Boudjellal

Où ? : 1ère circonscription du Var

Le président du club de rugby RC Toulon est apparu comme candidat de la première circonscription du Var. Malgré son soutien à Emmanuel Macron durant la campagne, il a démenti cette information quelques heures seulement après, au quotidien Var-Matin. Il déclare qu’ “en qualité de président de club sportif, [il] ne peut pas être candidat aux législatives”. Contactée par FranceInfo, l’équipe de La République en marche précise que sa candidature a un temps été envisagée puis abandonnée.

  • Augustin Augier

Où ? : 9ème circonscription des français de l’étranger

Augustin Augier est secrétaire général de l’ALIMA, une organisation non gouvernementale qui fournit de l’aide médicale en Afrique. La liste le mentionnait comme candidat de la 9e circonscription de l’étranger, qui correspond à la zone nord-ouest de l’Afrique. Quelques minutes après la publication, il a démenti l’information sur Twitter.

 

  • François Pupponi

Où ? : 8ème circonscription du Val d’Oise

Le député-maire de Sarcelles, membre du Parti socialiste, était annoncé comme le candidat La République en marche. Dans un communiqué diffusé sur Facebook, il réitère son appartenance au Parti socialiste en précisant qu’il n’a jamais “sollicité cette investiture”.

  • Stéphane Saint-André

Où ? : 9ème circonscription du Pas-de-Calais

Stéphane Saint-André est l’actuel député de la 9ème circonscription du Pas-de-Calais depuis 2012, sous l’étiquette du Parti radical de gauche. Il a refusé d’être investi par le mouvement du président de la République en raison d’une opposition avec Edouard Philippe. Ce dernier, est pressenti pour être le prochain premier ministre.

COMMUNIQUE DE PRESSEAprès un échange cet après-midi avec Jean-Paul Delevoye, j’ai décliné l’investiture par la « …

Publiée par Stéphane Saint-André sur jeudi 11 mai 2017

 

  • Anthony Zilio

Où ? : 4ème circonscription du Vaucluse

Le Président de la communauté de commune de Rhône Lez Provence a été un des premiers soutiens déclaré d’Emmanuel Macron. Cependant, il explique le refus de briguer ce mandat par l’attachement à celui qu’il occupe actuellement.

Annonce des candidats de la République en Marche Très sensible à la démarche de renouvellement que souhaite incarner…

Publiée par Anthony Zilio sur jeudi 11 mai 2017

 

La liste diffusée n’est pas définitive, 149 autres candidats devraient être annoncés mercredi prochain.