Six chiffres pour tout comprendre du gouvernement d’Edouard Philippe

Le premier gouvernement d'Edouard Philippe est inédit sous bien des aspects. Résumé en 6 chiffres.

22

Le gouvernement compte 22 membres, 18 ministres et quatre secrétaires d’État.

C’est le deuxième gouvernement le plus resserré de l’histoire de la Vème République, après le gouvernement Fillon 1, qui comptait 15 ministres et 5 secrétaires d’État.

11

Onze femmes font partie de ce nouveau gouvernement. Si la parité est respectée arithmétiquement, un seul ministère régalien est dirigé par une femme : celui des Armés, par Sylvie Goulard.

Il s’agit aussi du nombre de ministres et de secrétaires d’État issus de la société civile.

8

C’est le nombre de ministres et de secrétaires d’État âgés de plus de 60 ans. Les plus âgés étant Jacques Mézard, 70 ans, et Gérard Collomb, qui a 69 ans.

6

Ils sont six à venir des rangs de la gauche : Gérard Collomb (ministre de l’Intérieur), Jean‐Yves Le Drian (ministre de l’Europe et des Affaires étrangères), Richard Ferrand (ministre de la Cohésion des territoires), Jacques Mézard (ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation), Annick Girardin (ministre des Outre‐mer) et Christophe Castaner (secrétaire d’Etat chargé des relations avec le Parlement).

3

Trois ministres et secrétaires d’État sont issus du centre : François Bayrou (Garde des Sceaux et ministre de la Justice), Sylvie Goulard (ministre des Armées) et Marielle de Sarnez (ministre chargée des Affaires européennes).

2

Gérald Darmanin (ministre de l’Action et des comptes publics) et Bruno le Maire (ministre de l’Economie) sont les deux ministres issus des rangs des Républicains.