Législatives : les 7 duels clés de l’élection

577 élections et autant de circonscriptions : la bataille pour les législatives promet d’être acharnée. Avec l’arrivée au pouvoir d’Emmanuel Macron, la montée en puissance de la France Insoumise et l’étiolement du Parti Socialiste, les cartes sont définitivement rebattues.

  • La guerre des gauches

4ème circonscription des Bouches‐du‐Rhône : Jean‐Luc Mélenchon (LFI) VS Patrick Mennucci (PS).

Jean‐Luc Mélenchon et Patrick Mennucci

Arrivé quatrième à l’élection présidentielle, Jean‐Luc Mélenchon entend bien arriver en tête aux législatives. Son objectif : rafler la 4ème circonscription de la cité Phocéenne au baron socialiste Patrick Mennucci.

Marseille est une place forte pour Jean‐Luc Mélenchon : il y a rassemblé 39.09% des voix lors du premier tour de la présidentielle.  Mais Patrick Mennucci, l’enfant de Marseille, entend bien défendre son siège, comme il l’explique au journal Le Point : « je ne crois pas qu’il y ait 38% des électeurs de ma circonscription qui soient d’accord pour sortir de l’Europe, pour liquider l’euro, pour l’alliance bolivarienne ».

Les deux hommes se connaissent bien. Lorsque le leader de la France Insoumise était encore encarté au PS, ils incarnaient ensemble la gauche du parti. « Dans la vie privée, Patrick me faisait hurler de rire mais là, on est dans une bataille politique. Je ne suis pas venu ici pour lui. Marseille, c’est le cratère du volcan français et cette circonscription peut être le détonateur » a déclaré Jean‐Luc Mélenchon au JDD.

Selon les derniers chiffres des sondeurs, le candidat de la France Insoumise serait le favori dans cette circonscription, et rassemblerait 35% des voix. Patrick Mennucci arriverait en troisième position avec 13% des intentions de vote, derrière Corinne Versini, la candidate de La République En Marche (26%).

  • Duel d’anciens porte‐paroles et de jeunes loups

7ème circonscription de la Seine‐Saint‐Denis : Alexis Corbière (LFI) VS Razzy Hammadi (PS)

Razzy Hammadi et Alexis Corbière

Actuellement entre les mains du socialiste Razzy Hammadi, la 7ème circonscription de la Seine‐Saint‐Denis est désormais un territoire revendiqué par la France Insoumise depuis l’élection présidentielle, avec 40.12% des voix au premier tour pour Jean‐Luc Mélenchon.

Le bouillant Alexis Corbière, investi pour battre le socialiste Razzy Hammadi, a déjà lancé les hostilités sur Twitter : « fais tes bagages, on arrive ». Réponse immédiate de Razzy Hammadi : « Qui parle ? Alexis Corbière ? A Bagnolet, comme à Montreuil, on connaît pas ». Ambiance.

Alexis Corbière va également devoir faire face à Gaylord Le Chequer, l’adjoint au maire de Montreuil ancré au Parti Communiste Français. « La moindre des choses serait que nos amis communistes ne viennent pas nous gêner », regrette l’ancien porte‐parole de Jean‐Luc Mélenchon. Les négociations sont toujours au point mort entre les deux formations de gauche.

  • L’avocat contre la torera

2ème circonscription du Gard : Gilbert Collard (FN) VS Marie Sara (LREM)

Gilbert Collard et Marie Sara

L’ancienne torera investie par La République En Marche descend dans l’arène pour affronter l’avocat et député frontiste Gilbert Collard. « Le président de la République m’a sollicitée, il m’a demandé d’aller défendre ses valeurs dans mon territoire, mes terres de Petite Camargue pour combattre le FN et l’obscurantisme » a expliqué Marie Sara à l’Agence France Presse.

Un véritable défi pour cette candidate aux législatives issue de la société civile : Marine Le Pen a récolté 33.54% des voix lors du premier tour de la présidentielle. Emmanuel Macron n’en a lui récolté que 17.46%. Le député sortant Gilbert Collard, qui avait décroché près de 43% des voix lors des élections législatives de 2012, n’a pas manqué de réagir sur Twitter à l’annonce de la candidature de Marie Sara : « bienvenue dans l’arène à Marie Sara Lambert. On ne met dans l’urne ni les oreilles ni la queue mais le sérieux du destin du pays.»

  • La bataille de la Somme

1ère circonscription de la Somme : François Ruffin VS Pascale Boistard (PS) VS Franck de Lapersonne

François Ruffin, Pascale Boistard et Franck de Lapersonne

Sûrement l’une des confrontations les plus attendues de ces élections. Le journaliste François Ruffin, césarisé pour son documentaire « Merci Patron », a décidé de franchir le pas et de s’engager en politique. Investi par la France Insoumise, son combat pour la défense des salariés de l’usine Whirlpool a été très médiatisé lors de l’entre-deux tours de l’élection présidentielle. On se souvient de l’échange tendu face à Emmanuel Macron, alors candidat à la présidentielle, sur le parking de l’entreprise.

La député sortante et ancienne ministre des Droits des femmes Pascale Boistard entend, quant à elle, conserver son siège à l’Assemblée, et toujours sous les couleurs du Parti Socialiste. Mais le patron du journal satirique Fakir et l’ancienne ministre vont rencontrer un obstacle sur leur route : le comédien Franck de Lapersonne, dernière tête d’affiche du Front National, conforté par les 28.8% de Marine Le Pen dans cette circonscription lors de l’élection présidentielle.

  • Le vieil éléphant contre le jeune entrepreneur

16ème circonscription de Paris : Jean‐Christophe Cambadélis contre Mounir Mahjoubi

Jean‐Christophe Cambadélis et Mounir Mahjoubi

Mounir Mahjoubi, 33 ans et secrétaire d’Etat au numérique, est le challenger pour ravir le siège de Jean‐Christophe Cambadélis. Le député sortant socialiste brigue un cinquième mandat consécutif. Ancien président du conseil national du numérique et ancien conseiller numérique d’Emmanuel Macron, Mounir Mahjoubi est un des lieutenants du nouveau président. Avec un parti socialiste à l’agonie, la mission s’annonce difficile pour le taulier de Solférino.

  • Vers un boulevard Le Pen à Hénin Beaumont ?

11ème circonscription du Pas‐de‐Calais : Marine Le Pen (FN) VS Jean‐Pierre Carpentier (LFI) VS Philippe Kemel (PS)

Marine Le Pen, Jean‐Pierre Carpentier et Philippe Kemel

Hénin‐Beaumont, plus grande ville de cette 11ème circonscription et fief de Marine Le Pen. La candidate frontiste y est arrivée en tête au premier tour de l’élection présidentielle de 2017 avec 41.17% des suffrages exprimés, suivie de Jean‐Luc Mélenchon avec 23.13%. Jean‐Pierre Carpentier, candidat de la France Insoumise, refuse de partir perdant. « Pour reconquérir les électeurs, il faut leur montrer nos solutions, c’est-à-dire qu’il y a de vraies alternatives possibles sur l’urgence écologique, sur l’urgence sociale »,

De son côté, le député sortant PS Philippe Kemel défend son bilan et son expérience du terrain. « Marine Le Pen ne sait rien de nos dossiers. Sur le bassin minier, ça fait la quatrième fois qu’elle se présente et Marine Le Pen n’a jamais été élue. » Il y a 5 ans, Philippe Kemel ne l’avait emporté que d’une centaine de voix. 

  • “Fais moi l’amour pas la guerre”

1ère circonscription de l’Essonne : Manuel Valls (PS ? LREM ?) VS Dieudonné VS Francis Lalanne (100%)

Dieudonné, Francis Lalanne, Manuel Valls

Une circonscription qui ne cesse d’attirer les personnalités. Après la confusion autour de la candidature de Manuel Valls investi pour « une majorité présidentielle », l’annonce a de quoi faire sourire : l’ancien premier ministre retrouve face à lui un de ses opposants les plus farouches en la personne de Dieudonné Mbala Mbala.

L’humoriste controversé, condamné en appel à deux mois de prison avec sursis pour « apologie du terrorisme », a choisi comme suppléant Nolan Lapie, le fameux « gifleur » de Manuel Valls. « Dieudo se présente bien avec Nolan le Gifleur de Manu aux législatives face à Manuel Valls !!! » a déclaré Dieudonné dans un message posté sur son compte Facebook.

Cette circonscription a également attiré Francis Lalanne, l’auteur de “fais moi l’amour pas la guerre”. Le chanteur à cuissardes s’est inscrit dans le mouvement 100%, un parti citoyen et écologiste. Il affirme faire de « la vraie politique, bénévole. On est des paysans, des artistes, des citoyens engagés, des chefs de petites entreprises…Et on connaît la vie. »

Les élections législatives se dérouleront les 11 et 18 juin prochains.