Macron signe la loi antiterroriste

Le président de la République a signé ce lundi, dans son bureau de l’Élysée, la nouvelle loi antiterroriste censée remplacer l’état d’urgence.

Sous l’œil des caméras, Emmanuel Macron a approuvé ce lundi la dernière loi antiterroriste présentée par le gouvernement. Ratifiée par le Parlement le 18 octobre dernier, cette loi entérine le passage de mesures d’exception dans le droit commun.

Plus de pouvoirs pour les préfets

Restreint à la lutte contre le terrorisme, ce texte renforce les pouvoirs des préfectures aux dépens du monde judiciaire. Les préfets pourront ainsi restreindre l’accès à certaines zones jugées « dangereuses », fermer des lieux de culte, ou encore étendre à une année les assignations à résidence.

Fortement critiqué par l’opposition pour imposer dans le droit commun des mesures liberticides, Emmanuel Macron entend pourtant aller vite. La nouvelle loi antiterroriste « sera évaluée d’ici deux ans » a‐t‐il affirmé au cours d’une courte allocution, avant d’annoncer que « dès demain, elle entrera en vigueur ».