Un passage piétons en 3D testé dans le Nord

Le premier passage piétons en trois dimensions de France est en test depuis quelques jours à Cysoing, dans le Nord. 

“C’est une moyen d’interpeller les automobilistes, surtout qu’on se rend compte qu’ils ne sont pas très civilisés avec les piétons” explique Benjamin Dumortier, le maire de Cysoing. Cette commune teste depuis plusieurs jours un nouveau type de passage piéton dit “en 3D”, une illusion d’optique lui conférant l’aspect d’un véritable obstacle sur la route.

Ce dispositif, dont le but est d’ inciter les automobilistes à ralentir près des écoles, existe déjà en Belgique, en Inde et en Islande.

Les voitures risquent de piler

L’élu, qui a placé ce premier passage test à côté d’une école maternelle, a exprimé l’envie de généraliser cet aménagement dans toutes les zones limitées à 30km/h de cette ville de 5000 habitants. Selon lui, les conducteurs risquent de piler à l’abord de ces passages piétons nouvelle génération, surpris par l’impression visuelle d’un obstacle.

Un jeu de couleurs blanc, gris et noir, visible de nuit, donne un effet de trois dimensions, perceptible par les conducteurs qui se dirigent vers le passage. Cet effet de relief créé par l’association de couleurs différentes et des lignes de fuite dessinant des ombres, comme pour un trompe-l’oeil, devrait responsabiliser les conducteurs.

Ces passages piétons, deux fois plus chers qu’un marquage au sol classique, intéressent déjà plusieurs communes en Isère et en Bretagne, ainsi que Rouen et Bordeaux.