Kaboul : attentat-suicide dans le quartier diplomatique

Un kamikaze s’est fait exploser dans l’un des quartiers les plus protégés de la capitale afghane. 

La « zone verte » de Kaboul de nouveau prise pour cible : un kamikaze s’est fait exploser dans le quartier diplomatique de la ville, vers 16 heures (12h30 en France). D’après la police afghane, au moins quatre personnes ont perdu la vie dans l’explosion. Une quinzaine d’autres sont blessées. Mais le bilan pourrait s’alourdir, l’attentat ayant eu lieu à l’heure de la sortie des bureaux.

Le kamikaze s’est fait exploser au deuxième barrage de contrôle de la« zone verte », secteur qui abrite institutions internationales et des ambassades occidentales. L’attaque a été revendiquée par le groupe jihadiste Etat islamique via Telegram.

Alors que les premières informations faisaient état d’un homme à moto, l’assaillant est venu sur les lieux à pied. Il était aussi particulièrement jeune : il s’agissait d’un garçon, âgé de “12 à 13 ans” selon le ministère de l’Intérieur afghan.

Le 31 mai, le quartier diplomatique avait déjà été la scène d’un violent attentat au camion piégé. L’attaque avait alors fait 150 morts et 400 blessés. La sécurité avait été renforcée depuis.