Catalogne

Catalogne : 8 membres du gouvernement destitué en détention provisoire

Les 8 ministres du gouvernement catalan destitués qui se sont présentés à l’audition des juges ce jeudi matin à Madrid ont été placés en détention provisoire.

La justice espagnole a ordonné ce jeudi le placement en détention provisoire de 8 membres du gouvernement séparatiste destitué,  après les avoir inculpés pour sédition et rébellion. Des chefs pour lesquels ils  encourent respectivement jusqu’à 15 et 30 ans de prison. La juge d’instruction a suivi les réquisitions du parquet qui craignait que les mis en causes ne se présentent pas à leurs futures convocations.

Un neuvième ancien ministre a également été écroué, l’ex vice-président Oriol Junqueras. Ce dernier pourra être libéré sous caution car il est le seul à avoir démissionné avant le vote de la déclaration unilatérale d’indépendance et à avoir accepté de répondre aux questions de la magistrate.

Un possible mandat d’arrêt européen

Un peu plus tôt dans l’après-midi, le parquet avait demandé l’émission d’un mandat d’arrêt européen à l’encontre de Carles Puigdemont. Le président séparatiste catalan destitué réfugié et 4 de ses ministres réfugiés en Belgique, ont refusé de comparaître au tribunal de Madrid. La juge n’a pas encore statué sur leur arrestation.

Jaume Alonso-Cuevillas, un des avocats de Carles Puigdemont a réagi sur Twitter : “Tous en prison. Sentiment de grande injustice. Jour très triste pour la démocratie”.