JO de Rio : Frankie Fredericks, membre du CIO, entendu par un juge d’instruction

L'ancien sprinteur namibien est arrivé ce jeudi matin chez un juge d'instruction à Paris dans le cadre des soupçons de corruption liés à l'attribution des Jeux Olympiques de Rio en 2016.

 

 

Frankie Fredericks, membre du Comité international olympique (CIO) est entendu ce matin à Paris par un juge d’instruction. L’ancien sprinteur namibien est soupçonné de corruption dans le cadre de l’enquête liée à l’attribution des Jeux Olympiques à Rio de Janeiro au Brésil en 2016.

Le journal Le Monde avait révélé le 4 mars dernier que Frankie Fredericks avait reçu un versement de 262 000 euros le jour de l’attribution des Jeux Olympiques à Rio. Alors à la tête de la Commission d’évaluation pour les JO 2024, Fredericks avait été contraint à la démission. Il avait ensuite été suspendu par la Fédération internationale d’athlétisme (IAAF).

L’ancien sportif se défend de toute tentative de corruption arguant que la somme perçue n’a aucun lien avec les Jeux Olympiques. Le CIO a lui déclaré vouloir coopérer avec la justice française.