Incidents à Montparnasse : la SNCF promet de se réorganiser

Le trafic avait été totalement interrompu à la Gare Montparnasse dimanche 3 décembre, à la suite de travaux.

Des failles importantes”. C’est ce que qu’admet vendredi 9 décembre la SNCF, cinq jours après l’incident qui a bloqué l’intégralité du trafic des trains à la gare Montparnasse dimanche dernier.

Patrick Jeantet, PDG de SNCF Réseau, l’établissement qui gère l’infrastructure ferroviaire, a adressé à la ministre des Transports, Elisabeth Borne, une lettre dans laquelle il annonceune profonde réorganisation” au sein de “l’ensemble de la filière ingénierie et de la maîtrise d’ouvrage” de l’entreprise. Un nouveau directeur général délégué, sorte de grand ingénieur de la complexité des travaux, y est nommé en la personne de Matthieu Chabanel, d’après les informations confirmées par “le Monde”.

L’actuel directeur général adjoint chargé de la maintenance de 41 ans, diplômé de l’Ecole polytechnique et ingénieur des Ponts et Chaussées, a été désigné dans un contexte de pression du gouvernement sur l’entreprise publique, qui multiplie les ratés. 

Des pannes à répétition

L’incident de dimanche dernier, qui a paralysé pendant près de 24h l’ensemble du trafic gare Montparnasse, est survenue quelques mois après la “méga-panne” qui avait fortement perturbé la circulation des trains plusieurs jours fin juillet et début août.

Lundi dernier, Patrick Jeantet avait été convoqué par la ministre des Transports pour s’expliquer sur l’incident survenu la veille. Elisabeth Borne l’avait sommé de présenter “d’ici à la fin de la semaine” une “nouvelle organisation et un nouveau management de la gestion des grands travaux”. La réponse de Patrick Jeantet, avec la nomination d’un “monsieur anti-panne”, est arrivée à temps.