PSG-Real Madrid, Ligue des champions : les raisons de douter… et d’y croire

Le PSG va affronter le Real Madrid en 8es de finale de Ligue des champions. Mission impossible pour Paris ?

Le cauchemar hispanique va-t-il se répéter pour le Paris Saint-Germain ? Après le FC Barcelone l’année dernière, l’équipe parisienne affrontera une autre équipe espagnole, et pas n’importe laquelle, celle de Madrid … “Si on tombe contre le Real [Madrid], il faudra faire le match parfait à 200%”, prévenait le milieu de terrain parisien Marco Verratti, samedi soir.

Un choc de titans pour cette première rencontre de phase finale — éliminatoire — qui sera l’affiche de ces 8es de finale de Ligue des champions, une compétition que le club de la capitale n’a jamais remportée. Sa meilleure performance remonte à 1995, avec une défaite en demi-finale. Le PSG rencontrera le club madrilène le 14 février, en Espagne, puis à Paris le 6 mars pour le match retour.

La “remontada” dans un coin de la tête

En matière d’expérience espagnole en ligue des champions, les joueurs parisiens ont quelques mauvais souvenirs … Et le plus récent continue sûrement de troubler leur sommeil. L’année dernière, au même stade de la compétition, le PSG affrontait le FC Barcelone de Lionel Messi. Après un match aller victorieux – 4–0 – le club a écrit contre son gré une page de son histoire, qui porte le titre de « Remontada ». Une cuisante défaite, six buts à un, qui marquait la fin de l’aventure européenne.

Cette année ce n’est pas le Barça mais son éternel rival de Liga, le Real Madrid. Et les Parisiens n’y gagnent pas forcément au change. Les blancos sont les doubles champions d’Europe en titre, et vainqueurs de la ligue espagnole (Liga) et de la super coupe d’Espagne en 2017. Les noms qui composent le club suffisent à faire trembler les adversaires, de l’entraîneur Zinedine Zidane à l’attaquant Cristiano Ronaldo. Sur le papier donc, le PSG tombe donc sur un os : l’une des meilleures équipes au monde aujourd’hui.

Paris, maintenant ou jamais ?

On aurait toutefois tort d’enterrer le PSG si vite. Le club sort d’une phase de poule couronnée de succès, avec cinq victoires en six matchs et 25 buts marqués. Au niveau national, le club survole la Ligue 1 avec une seule défaite en 17 rencontres, et 51 buts inscrits. Cette réussite, le club la doit à un effectif royal cette saison, grâce au recrutement de la star brésilienne Neymar Jr (222 millions d’euros) et du jeune prodige français Kylian M’Bappe. Ils forment un trio d’attaque exceptionnel avec l’Uruguayen Edinson Cavani, déjà l’auteur de 17 buts cette saison.

La configuration de ces huitièmes de finales n’est pas non plus la même que l’année dernière. Malgré le palmarès et l’effectif dont jouit le Real Madrid, les meringues ne sont pas au meilleur de leur forme. De leurs six derniers matchs de Liga, ils n’en n’ont remporté que trois, et pointent actuellement à la quatrième place du classement. Des joueurs clefs de l’équipe ont également quitté le club cet été, tels qu’Alvaro Morata, James Rodriguez et Pepe.

Mais l’avantage principal du PSG, c’est l’ordre des matchs. L’année dernière, les Parisiens jouaient le match retour à l’extérieur. Le public barcelonais a grandement participé à l’exploit de son équipe. Cette fois, le match retour se jouera au Parc des Princes, où les coéquipiers de Neymar Jr pourront compter sur le soutien de fans et d’ultras.

Rendez-vous est pris le 14 février avec le PSG pour le début – ou la fin – d’une nouvelle aventure européenne.