Quand le PSG éliminait le Real Madrid au terme d’un match fou

Les grands amateurs de football attendent le 14 février avec impatience. Le PSG affrontera le Real Madrid en huitième de finale de la Ligue des champions. De quoi rappeler aux supporteurs parisiens le match d’anthologie qui a vu naître la légende du “Casque d’or”.

18 mars 1993. Le club du Paris-Saint-Germain affronte le grand Real Madrid et espère se qualifier pour la demi-finale de Ligue des champions. Après une lourde défaite subie à l’aller, le PSG, club novice dirigé par Michel Denisot, veut à tout prix sa revanche.

Il l’aura, à la 96e minute de jeu. L’arbitre ne semble pas vouloir siffler la fin de la partie et accorde aux Parisiens une ultime action. C’est ce à ce moment qu’Antoine Kombouaré surgit et parvient à inscrire une tête d’anthologie à Francisco Buyo, le gardien du Real. Il offre au PSG, de la plus spectaculaire des manières, sa qualification pour les demi-finales et met ainsi fin au suspense provoqué par le but assassin du Chilien Ivan Zamorano, quelques minutes plus tôt, pour le Real Madrid.

“Ce match là, tous les amateurs de foot s’en rappellent, quelle que soit leur équipe favorite”, se rappelait Michel Denisot sur Canal + en 2015.

Les Parisiens le savaient, ils n’avaient pas d’autre choix que de l’emporter 3–0 pour se qualifier, après leur défaite 3–1 au match aller. Motivé et à domicile, le collectif parisien ouvre le score dès la trente-quatrième minute grâce au Brésilien Valdo. Les Madrilènes, alors meilleure équipe d’Europe et sept fois vainqueurs de la Ligue des champions, se trouvent déstabilisés face à une équipe qu’ils avaient visiblement sous-estimée. A la 81e minute, ils sont menés 3 à 0 par le PSG (buts de Weah, Ginola, et Valdo). Mais c’est sans compter la frappe de Zamorano, qui semble emporter les deux équipes en prolongation. C’est à la 96e minute qu’Antoine Kombouaré, pourtant défenseur, prend les devants et s’envole au-dessus de la défense adverse, enfilant son désormais célèbre “casque d’or” . Le Parc des Princes peut chavirer. Le football français vient de connaître l’un de ses plus grands moments.


A lire: Ligue des champions : le PSG contre le Real Madrid en 8es, le tirage complet