Vague de soutien pour Keaton Jones, jeune garçon harcelé à l’école

Des dizaines de célébrités ont apporté leur soutien à un jeune garçon harcelé, dont les larmes sont devenues virales.

«Ils se sont moqués de mon nez, ils ont dit que j’étais moche, que je n’avais pas d’amis». C’est le visage ruisselant de larmes que Keaton Jones raconte le harcèlement qu’il subit à l’école au quotidien. Cette vidéo, postée par la mère de Keaton Jones sur Facebook à la demande de son fils, a suscité un déluge de marques de sympathie de grands noms du cinéma, du sport ou du rap.

Dans cette vidéo, vue 22 millions de fois et partagée à plus de 430 000 reprises, on peut voir le jeune Américain, apeuré à l’idée d’aller manger à la cantine de son collège où d’autres élèves le persécutent en lui versant du lait dessus, ou en lui glissant du jambon dans ses vêtements.

Dans son récit entrecoupé de sanglots, le jeune garçon originaire de Knoxville dans le Tennessee explique qu’il n’est pas le seul à subir des moqueries de la part de ses camarades, et espère que “ça ira mieux un jour”. La scène peut difficilement laisser insensible.

https://twitter.com/katyperry/status/939992273135243266

Des dizaines de célébrités, sensibles au problème du harcèlement scolaire, ont décidé de soutenir le jeune américain. Chris Evans, la tête d’affiche des films Marvel The Avengers, lui a proposé en guise de consolation de venir voir la première du nouvel opus à Los Angeles.

Les propos de Keaton ont aussi été relayés par des célébrités du monde sportif, comme le joueur de football américain Delanie Walker, le quarterback Jarrett Guarantano, ou encore le joueur de hockey Tyler Bird.  Le patron de l’UFC (Ultimate Fighting Championship, principal organisateur de combats d’arts martiaux mixtes), Dana White, l’a même invité au siège de l’organisation à Las Vegas.

Donald Trump Jr., le fils du président américain, a promis d’héberger le garçon et sa famille s’il acceptait l’offre de White.