accident, Actualités, Audiovisuel

Collision entre un bus scolaire et un train TER : la classe politique présente ses condoléances

Une collision entre un bus scolaire et un TER a fait au moins quatre morts et cinq blessés graves ce jeudi à Millas dans les Pyrénées-Orientales. Toutes les victimes sont des enfants âgés de 13 à 17 ans

Une collision sur un passage à niveau entre un train et un bus scolaire a eu lieu ce jeudi en fin de journée à Millas (Pyrénées-Orientales), a-t-on appris auprès de la gendarmerie.

Selon nos confrères de France 3, citant la gendarmerie, le bilan provistoire de la collision entre le bus scolaire et un TER fait état de quatre morts -toutes des enfants- et cinq blessés graves. Le trafic ferroviaire est totalement interrompu entre Villefranche et Perpignan en conséquence de l’accident survenu vers 16h30.

La préfecture des Pyrénées-Orientales a annoncé le déclenchement du plan blanc des services de secours. La SNCF a partagé un message de condoléances aux victimes sur Twitter : “SNCF adresse aux victimes et à leurs familles un sincère message de soutien”, écrit le groupe.

La ministre des Transports Elisabeth Borne a partagé son émotion sur Twitter, prévenant qu’elle se “rend immédiatement sur place”.

Un numéro d’informations a été mis en place pour les parents d’élèves. Il s’agit du 04 68 51 67 67

La classe politique réagit en nombre. Le président de la République a réagi sur Twitter : “Toutes mes pensées pour les victimes de ce terrible accident d’un bus scolaire et pour leurs familles. La mobilisation de l’État est totale pour leur porter secours”, a-t-il déclaré. Matignon a annoncé que le Premier ministre Edouard Philippe se rendrait sur place. Il accompagnera Elisabeth Borne, chargée des Transports et Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Education nationale.

Le vice-président de Front national Louis Aliot, a également présenté ses condoléances sur Twitter.

Le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb a lui aussi réagi, depuis Tirana en Albanie où il effectue un déplacement officiel.

La ministre de l’Enseignement supérieur Frédérique Vidal a elle aussi appelé à “mobilisation totale des secours et des services de l’Etat”.

Le secrétaire général du Mouvement bleu Marine a lui aussi tweeté ses condoléances.