Donald Trump : «Je serai rentré dans l’école, même sans arme »

La fusillade de Parkland continue de bouleverser l'Amérique. Alors qu'un mouvement lycéen et étudiant se lance contre le lobby des armes à feu, Donald Trump est revenu, à sa manière, sur le déroulé des événements et a particulièrement critiqué l'action de l'agent de police présent sur place.

Après avoir déclaré que les professeurs devraient être armés, le président américain a fait une nouvelle sortie au sujet de la fusillade de Parkland.

Je pense vraiment que je serai rentré là‐dedans même sans arme, et je pense que la plupart des gens ici aurait fait pareil”. C’est ce qu’a déclaré le président américain Donald Trump lors d’une réunion avec les gouverneurs des Etats fédérés. Dans le viseur du milliardaire : Scot Peterson, l’officier de police présent à l’école, qui a depuis démissionné de la police. Il avait déjà qualifié l’agent de police de “lâche qui n’aime pas les enfants.”

Donald Trump s’en est également pris aux autres agents de police qui sont intervenus : “Ce ne sont pas exactement des décorés de la Médaille d’honneur. La manière dont ils ont agi était franchement dégoûtante. La manière dont ils ont agi est une honte”.

Manifestation contre les armes à feu, Etats‐Unis.

Le 14 février 2018, Nikola Cruz, un jeune‐homme de 19 ans a pénétré dans le lycée Marjory Stoneman Douglas de Parkland avec un fusil d’assaut semi‐automatique AR‐15. Dix‐sept personnes ont perdu la vie dans la fusillade. Depuis, l’Amérique est dans la tourmente au sujet de la réglementation autour des armes à feu.