[VIDEO] Usain Bolt va jouer au foot : voici trois autres reconversions plus ou moins réussies

Le multi-médaillé de l'athlétisme Usain Bolt va jouer au football. Parmi les grands champions, ce n'est pas rare de voir des passages d'un sport à l'autre. Petit historique de la pratique.


Le recordman du 100 mètres va participer à un match de foot. Usain Bolt a annoncé sur Twitter, mardi 27 février, qu’il jouerai lors d’un match de gala au profit de l’UNICEF, le 10 juin prochain. Retraité des pistes d’athlétisme depuis août 2017, le champion olympique avait laisse toujours planer le suspens sur son avenir. Dimanche, il déclarait dans un tweet avoir signé “avec une équipe de football”, ajoutant qu’il ferait l’annonce du club en question ce mardi. Il s’agissait en fait de sa participation à un match de ballon rond voyant s’affronter des célébrités, dont les recettes sont destinées à l’organisation d’aide aux enfants.

https://twitter.com/usainbolt/status/968395228855062529

 

Le football a toutefois semblé être une idée de reconversion sérieuse dans la tête du sprinter. Il a prévu de passer des tests avec l’équipe de football de Dortmund en mars prochain, précise L’Equipe. “Mon rêve, c’est de signer à Manchester United, déclarait‐il au Daily‐Mail. Alex Ferguson [l’ancien entraîneur de l’équipe] me suit et m’aidera si j’ai le niveau. Moi, je veux jouer au plus haut niveau.

La reconversion : un échec pour certains

 

Michaël Jordan, Florent Manaudou, Luc Alphand, tous ont changé de sport une fois leur carrière terminée. Pour le basketteur Michaël Jordan, c’est le meurtre de son père qui le décide a raccrocher. Il tente alors une carrière aux Birmingham Barons, un club de baseball de Chicago, ville où il évoluait au basket. Sa tentative est un échec. Il revient aux Chicago Bulls, et remporte trois nouveaux titres de champion NBA.
Le Français Florent Manaudou a quant à lui voulu “trouver du plaisir”. Après un titre de champion olympique de natation sur 100 mètres nage libre, il se met au handball. Il est aujourd’hui entrainé par Jérôme Fernandez, une star de la discipline, au club d’Aix-en-Provence, le Pays d’Aix Université Club. Il évolue en nationale 2, la quatrième division. Selon son entraineur, cité par 20 minutes, il pourrait atteindre le niveau professionnel “dans deux ou trois ans”.
Luc Alphand a quant à lui mis du temps à y arriver, mais a réussi sa reconversion. Vainqueur de la coupe de monde de ski alpin à 12 reprises, il remporte en 2006 la course automobile du Paris‐Dakar, dix ans après sa retraite.