[Infographie] Les législatives partielles, coup dur pour le pouvoir en place

L'ancien député La République en marche de Guyane Léanick Adam se représente aux élections législatives partielles ce dimanche 4 février, après l'annulation des résultats de juin dernier.

Jamais deux sans trois ? Après que des candidats de la République en marche (LREM) ont été battus lors des deux premières élections législatives du quinquennat d’Emmanuel Macron, le scrutin qui se tient ce dimanche 4 mars en Guyane sera particulièrement scruté. Léanick Adam, qui avait été élu en juin dernier sous l’étiquette LREM, se représente après l’annulation de son élection par le Conseil constitutionnel en décembre dernier à cause d’irrégularités pendant le scrutin.

Lors des précédents quinquennats, le nombre de parlementaires de la majorité présidentielle a toujours baissé au fil des élections législatives partielles. Nous avons compilé dans les infographies ci‐dessous les données disponibles pour les trois précédents mandats. La droite a été au pouvoir entre 2002 et 2012 puis la gauche de 2017 à 2017.