Guerre entre TF1 et Canal + : 3 questions pour comprendre

La chaîne télévisée Canal + a annoncé vendredi qu’elle couperait l’accès, pour ses abonnés, à l’ensemble des chaînes du groupe TF1.

Coup de tonnerre dans l’audiovisuel français : Canal + a cessé de diffuser les chaînes du groupe TF1 vers minuit, vendredi 2 mars. Sont concernées TF1, bien sûr, mais aussi TMC, TFX, TF1 Séries Film, MyTF1 et LCI.

Trois questions pour comprendre cette guerre économique.

  • Quels étaient les accords en vigueur entre Canal + et TF1 ?

Le groupe TF1 négocie ce qu’on appelle des “contrats de diffusion” avec chaque opérateur français (SFR, Bouygues Telecom, Free, Orange), mais aussi avec le groupe Canal +. En effet, toutes ces entreprises sont des diffuseurs de contenus via les box qu’elles proposent à leurs clients. Les box de Canal +, par exemple, proposent plusieurs chaînes payantes à ses abonnés, mais également des chaînes gratuites comme M6, celles du service public (France Télévisions), et bien sûr TF1.

Jusqu’à présent, le groupe TF1 ne faisait presque pas payer ses diffuseurs. Les contrats de diffusion étaient donc facilement acceptés par Canal +. Mais depuis fin 2015 et l’arrivée de son nouveau PDG, Gilles Pelisson, TF1 cherche de nouvelles sources de financements. Le but de la chaîne est donc de négocier un nouvel accord avec les opérateurs et Canal Plus, afin qu’ils payent plus cher pour pouvoir avoir le droit de diffuser leurs contenus. Comme le contrat de diffusion entre Canal Plus et TF1 a pris fin le 28 février, c’était donc le moment pour les deux entreprises de se mettre d’accord. TF1 a entrepris de faire payer davantage Canal Plus, ce que l’entreprise n’a pas accepté.

  • Pourquoi Canal Plus a décidé d’arrêter de diffuser les chaînes du groupe TF1 ?

Le groupe juge les exigences de TF1 “déraisonnables et infondées”, selon les termes du communiqué. La raison : TF1 demande à Canal Plus plus de vingt millions d’euros par an, soit dix fois plus qu’auparavant.

Pour eux, TF1 opère un chantage, selon les termes de Maxime Saada, directeur général de Canal Plus. Le groupe TF1 possède une position de force, avec des audiences très importantes et des privilèges que les autres acteurs de la télévision française lui envient : TF1 a obtenu le droit de diffuser la Coupe du Monde de Football, ce que Canal Plus ne peut plus faire. Mais ce n’est pas tout. Le groupe a aussi obtenu la possibilité de diffuser gratuitement ses chaînes sur la TNT en utilisant le canal (i.e. le numéro de chaîne) “1”, ce qui est un important avantage concurrentiel.

Autre point capital pour le groupe Canal Plus : s’ils doivent payer plus cher à TF1, cela se répercutera sur le prix des abonnements payés par leurs clients. C’est en tout cas ce qu’ils ont mis en avant dans leur défense.

  • Quelle est la réaction de TF1 ?

L’entreprise, par le biais d’un communiqué, “dénonce” cette décision et s’annonce “scandalisée”. Elle demande au groupe dirigé par Vincent Bolloré de “prendre en compte l’intérêt de leurs abonnés” et de ne pas les priver des chaînes TF1.

Autre argument : Canal + a décidé de vendre les chaînes TF1 à ses clients sous forme d’abonnement, selon le communiqué de TF1. TF1 demande donc une “rémunération” en retour. La chaîne explique aussi qu’elle a demandé à continuer les négociations, ce que Canal Plus a décidé d’ignorer en supprimant “unilatéralement” ces chaînes de son bouquet.

La chaîne dirigée par Gilles Pelisson craint que d’autres opérateurs, comme Orange, toujours en négociation pour les contrats de diffusion, ne prennent la même décision que Canal Plus. Ce qui pourrait diminuer grandement les audiences du groupe.